Rodez : à Bosch, la CGT répond à la ministre de l'Industrie sur la "magie" de l'usine

  • La ministre était venue à Bosch Rodez en mars 2021.
    La ministre était venue à Bosch Rodez en mars 2021. Repro CP - CGT Bosch
Publié le

Agnès Pannier-Runacher avait tenu ces propos sur la magie du travail à l'usine lors de la 7e édition du BpiFrance Inno Génération (BIG), le 7 octobre à Paris, le plus grand salon d'affaires d'Europe pour les entreprises.
 

"Lorsque tu vas sur une ligne de production, c’est pas une punition, c’est pour ton pays, c’est pour la magie." C'est la teneur des propos qu'a tenus la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher le 7 octobre devant les grands entrepreneurs européens.

Ce qui a fait réagir bon nombre de personnalités politiques, de gauche notamment, ainsi que les syndicats. Comme la CGT Bosch, à Rodez, qui a installé à ce sujet des pancartes sur un rond-point à proximité du site de l'usine Bosch. "50 millions d'aides de l'Etat, 750 suppressions d'emplois : la magie d'Agnès", peut-on y lire.

"Voir dans l'état où se trouve l'industrie en France avec tous les licenciements, ce n'est pas de la magie !", s'insurge Stéphane Puech de la CGT Bosch auprès de nos confrères de France 3 Occitanie.  "Vu la situation, je trouve ça honteux, ajoute Stéphane Puech. C'est une méconnaissance du monde de l'industrie. On est dirigé par des gens hors-sol. Ils ont participé à la mondialisation et maintenant ils crient au loup."

La chaîne régionale rappelle que "la procédure concernant le site Bosch de Rodez se termine le 9 décembre 2021. Il ne resterait plus que 500 salariés, soit 60% des effectifs. Sans aucun nouvel investissement, c'est la fermeture du site qui est programmée."

A moins d'un tour de magie...

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 année Le 14/10/2021 à 20:53

J'attends que les communistes de la CGT se proposent de racheter BOSCH.