Les anciens de l’Istom se retrouvent à Flaujac

  • Les amis de Gérard (accroupi) devant la porte du fort de Flaujac.
    Les amis de Gérard (accroupi) devant la porte du fort de Flaujac.
Publié le

À l’initiative de Gérard Lacan, le village de Flaujac est devenu pendant trois jours le lieu de rencontre et de retrouvailles d’anciens ingénieurs de la 64e promotion de l’Institut Supérieur des Techniques d’Outre Mer.

À l’initiative de Gérard Lacan, le village de Flaujac est devenu pendant trois jours le lieu de rencontre et de retrouvailles d’anciens ingénieurs de la 64e promotion de l’Institut Supérieur des Techniques d’Outre Mer (Istom).

Quarante-cinq années après la fin de leurs études et après avoir sillonné le monde pour le développement agricole pour la plupart d’entre eux, Gérard et ses camarades venus des quatre points cardinaux ont eu l’immense plaisir de se retrouver à Flaujac.

Si les physiques avaient bien changé, le dynamisme, la joie, l’esprit de solidarité sont, eux, restés intacts. Les souvenirs d’école, les collections de photos, les aventures outre mer ont permis de renforcer les liens d’amitié pour certains inespérés après de si longues années.

Les témoignages de deux d’entre eux permettent de mieux connaître l’engagement de ces ingénieurs en agronomie tropicale issus d’une école unique en son genre, installée maintenant à Angers et formant annuellement près de 150 étudiants.

Thierry, le spécialiste mondial de la banane plantain

Né en Tunisie son diplôme en poche Thierry rejoint en 1980 l’Institut de Recherche Fruits et Agrumes qui intégrera plus tard le Centre International de Recherche pour le Développement Agricole sis à Montpellier. "Mon activité de chercheur a démarré dans une station expérimentale de banane plantain au Cameroun ayant pour but de tester les techniques de lutte contre rongeurs et maladies. Après l’Afrique où j’ai travaillé 10 années, j’ai découvert la Colombie en 1989 où sévissait une grave maladie foliaire et menaçait l’ensemble de l’Amérique du Sud. Ces expériences de terrain dans la plupart des pays latino-américains et caribéens font que je suis maintenant reconnu comme expert au ministère des affaires étrangères à et la FAO, l’Union Européenne et d’autres organismes. Je prévois mon retrait progressif du Cirad en 2022, après 44 années au service du développement des cultures tropicales".

Jean-Charles au service de mouvements associatifs et coopératifs

"Mon intégration à l’Istom a été pour moi l’occasion de découvrir le monde à travers l’agriculture garde-manger de la planète. Mon vœu a été exaucé depuis le fin fond de la forêt amazonienne jusqu’aux steppes du Kazakhstan en passant par le Maghreb et Madagascar. J’ai eu l’occasion de découvrir et partager d’autres cultures, des gens formidables prêts à intégrer mes modestes compétences dans leurs projets d’amélioration du quotidien. J’ai intégré l’ONG Fert d’aide au développement soutenue par les organisations professionnelles du secteur des céréales. À ce titre les OPA aveyronnaises avec en particulier Raymond Lacombe m’ont aidé à plusieurs reprises à accueillir des groupes étrangers en France pour partager compétences et expériences".

Ces témoignages attestent de l’intérêt de la continuité de l’enseignement de l’Istom. Ces anciens en témoignent et leur prochain rassemblement et déjà prévu en 2023 en terre basque.

Fondée au Havre en 1908

L’École est fondée en 1908 à l’initiative d’industriels Havrais importateurs et transformateurs de produits "tropicaux" (en particulier le coton, le cacao, le café, le sucre…). La ville du Havre est en effet à cette époque le premier port français d’importation, et la plus grande bourse internationale d’Europe pour ces produits.L’objectif est alors de former des jeunes gens capables de suivre et de développer la production, la transformation et le négoce de ces denrées tropicales. L’école a déménagé à Angers en 2018.
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

272000 €

ESPALION, BELLE MAISON 6 pièces dont 5 CHAMBRES de 152 m2 habitables, const[...]

365000 €

A proximité du centre-ville d'Espalion, venez découvrir cette maison constr[...]

435 €

Nous vous proposons de venir découvrir dans notre agence cet appartement T3[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?