Sommeil : un accéléromètre pour repérer les maladies psychiatriques

  • 
			Sommeil : un accéléromètre pour repérer les maladies psychiatriques
    Sommeil : un accéléromètre pour repérer les maladies psychiatriques
Publié le

Porter un accéléromètre au poignet durant la nuit pour détecter un potentiel risque de maladies psychiatriques. Cette technique de diagnostic mis en lumière par des chercheurs canadiens rappelle à quel point la qualité du sommeil et les fragilités en santé mentale peuvent être corrélées.

Plusieurs mesures de la qualité du cliquez ici.

*University of Toronto, Centre for Addiction and Mental Health (CAMH), Canada

**Les participants étaient âgés de 43 à 79 ans et 56% d’entre eux étaient des femmes

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?