La prolongation du pass sanitaire passe de justesse à l’Assemblée nationale

  • La prolongation du pass sanitaire pour huit mois, soit après la présidentielle et les législatives, a suscité une forte opposition sur les bancs de l'Assemblée à gauche comme à droite.
    La prolongation du pass sanitaire pour huit mois, soit après la présidentielle et les législatives, a suscité une forte opposition sur les bancs de l'Assemblée à gauche comme à droite. Repro CPA
Publié le

Ce projet de loi permet au gouvernement de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, s’il considère qu’il y a un risque de rebond épidémique. 

L’Assemblée nationale a donné, dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre, un premier feu vert au projet de loi « vigilance sanitaire », avec la possibilité controversée de recourir au passe sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022.

Le projet de loi a été adopté avec seulement 10 voix d’écart, par 135 voix pour et 125 contre, au bout de deux jours de débats régulièrement marqués par des passes d’armes et invectives dans l’hémicycle, entre les oppositions et la majorité. Le texte sera examiné au Sénat dès le 28 octobre.

Le gouvernement a justifié cette demande de prolongation par l’éventualité d’un rebond épidémique. « Certains frémissements se font sentir localement sur le territoire, tandis que la situation en outre-mer reste préoccupante », avait souligné, mardi, le ministre de la santé, Olivier Véran, devant les députés.

Coincé entre l’examen du budget de l’Etat et celui de la Sécurité sociale, le projet de loi n’a pas été adopté sans mal. La majorité a évité de justesse un couac retentissant peu avant 22 heures, au moment du vote de l’article 2, cœur du projet de loi, avec une adoption ric-rac par 74 voix pour et 73 contre.

Présenté comme une « boîte à outils », le projet de loi propose notamment de prolonger le recours au pass sanitaire et d’autres mesures pour freiner l’épidémie jusqu’au 31 juillet 2022. L’état d’urgence sanitaire en Guyane est, lui, prolongé jusqu’au 31 décembre 2021.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?