La Région Occitanie propose aux jeunes un revenu écologique

  • Le dispositif initié par Carole Delga, la présidente de la Région, vise à faire bénéficier la jeunesse occitane des nombreuses opportunités générées par la transition écologique.
    Le dispositif initié par Carole Delga, la présidente de la Région, vise à faire bénéficier la jeunesse occitane des nombreuses opportunités générées par la transition écologique. Repro CPA
Publié le

Projet phare de Carole Delga, le “revenu écologique jeune” sera à l’ordre du jour de l’Assemblée plénière de la Région Occitanie ce jeudi 21 octobre.

Ce jeudi 21 octobre à l’occasion de l’Assemblée plénière, la Région Occitanie lancera officiellement un revenu écologique jeune. Projet phare de la campagne de Carole Delga lors des dernières élections régionales, ce dispositif vise à faire bénéficier la jeunesse occitane des nombreuses opportunités générées par la transition écologique.

Lutter contre la précarité des jeunes tout en préparant la transition écologique

L’objectif est donc double : sécuriser les jeunes sur le plan financier pour lutter contre la précarité, tout en les encourageant à se tourner vers des filières vertes, afin de préparer l’économie de demain. “C’est un dispositif unique en France qui doit permettre aux jeunes de pouvoir vivre décemment et répondre à leur quête de sens au sein de filières dites en tension, au service de la transition énergétique. Nous sommes au croisement de l’emploi, du climat et de la formation”, explique Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge du climat, du Pacte vert et de l’habitat durable.

Un complément pour atteindre un revenu proche de 1000 €

Concrètement, le revenu écologique proposé par la Région Occitanie sera destiné aux jeunes ayant un projet de formation ou de création d’activité en lien avec la transition écologique. Il  viendra en complément des différents dispositifs existants comme les aides des Départements ou le futur revenu d'engagement présenté récemment par le gouvernement. “L’objectif étant de s’approcher, toutes aides confondues, d’un revenu proche de 1 000 euros”, précise Agnès Langevine. Dans les trois prochains mois, une étude juridique permettra justement d’examiner les complémentarités entre les différentes aides avant de déterminer les modalités du revenu jeune. Son montant ainsi que les conditions d’attribution devraient ainsi être précisées en février 2022.

6 mois d’expérimentation auprès de 1 500 jeunes

Viendra ensuite le temps de l’expérimentation du dispositif qui durera six mois. Cette phase de test sera réalisée auprès de 1 500 jeunes de moins de 25 ans souhaitant s’engager dans deux filières identifiées par la Région comme vectrices de changement écologique : l’agriculture et le BTP. Pour cette première étape, un appel à candidatures sera lancé. La Région entend notamment s’adresser aux jeunes les plus éloignés de l’emploi ou en situation de décrochage scolaire. Enfin, à l’horizon de la rentrée scolaire 2022, le revenu écologique devrait être généralisé et ouvert à d’autres secteurs d’activité en Occitanie. Pour cela, la Région travaillera en parallèle à l’identification des entreprises engagées dans la transition énergétique ainsi qu’à l’accompagnement des offres de formation.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
PISSADOU Il y a 1 mois Le 21/10/2021 à 16:42

Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas avec l'argent des con-tribuableS que nous sommes !
Elle est forte quand même !!
Avec de telles idées, elle doit se lever de bonne heure !
Le PS va sûrement s'en sortir avec de telles idées avant-gardistes......

Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 21/10/2021 à 13:15

Assistanat à l'état pur. Qui paye ? Le contribuable qui travaille ou qui a travaillé.