Comment économiser 20 à 30 % de carburant sans arrêter de rouler

  • L’éco-conduite conseillée.     A. M. L’éco-conduite conseillée.     A. M.
    L’éco-conduite conseillée.     A. M. ML - AM
Publié le

Pour faire face à la hausse des carburants qui vient gréver le budget des ménages français, la Prévention routière propose des astuces simples et concrètes pour réduire sa facture à la pompe.

Anticiper ses trajets, alléger son véhicule, adapter sa conduite… Au-delà de l’aide ponctuelle promise ce jeudi par le Premier ministre Jean Castex, il existe des moyens simples pour faire baisser sa facture dans ce contexte de flambée des prix de l’essence, en adoptant une éco-conduite.

La Prévention routière propose plusieurs astuces concrètes pour économiser plus de 20 % de carburant et réduire les émissions de CO2.

Regonfler ses pneus

Des pneus sous gonflés, c’est du carburant consommé en plus et une moins bonne tenue de route du véhicule.

Vérifier l’état du véhicule

Un véhicule mal entretenu peut entraîner une surconsommation de carburant pouvant aller jusqu’à 25 %.

Alléger sa voiture

Il est important aussi de supprimer toute charge inutile dans le véhicule, en faisant le ménage notamment dans son coffre.

Coffre de toit ou galeries ?

Pour consommer moins de carburant, mieux vaut privilégier, par ailleurs, les coffres de toit aux galeries. Ne pas oublier de les démonter après utilisation sous peine d’une surconsommation de 10 à 15 %.

Rester sur un rapport élevé

La Prévention routière conseille de démarrer en douceur et passer sans attendre le rapport supérieur pour éviter les sur-régimes, qui occasionnent une surconsommation de carburant de 20 %. Mieux vaut rester sur le rapport le plus élevé en appuyant sur l’accélérateur et ne pas hésiter à passer la 4e même à 50 km/h. Plus le rapport est élevé, moins on consomme.

Anticiper les freinages

Il est important aussi d’anticiper les ralentissements, en utilisant le frein moteur plutôt que la pédale de frein. Il faut donc respecter les distances de sécurité.

Réduire un peu sa vitesse

10 km/h en moins permettent d’économiser jusqu’à 5 litres de carburant et de réduire de 12,5 % (soit 12 kg) les émissions de CO2 sur 500 km.

Couper le moteur

Contrairement à une idée reçue, arrêter puis redémarrer un véhicule permet de consommer moins de carburant que de laisser tourner le moteur au ralenti si l’arrêt dure plus de 20 secondes.

Limiter la climatisation

La surconsommation de carburant des véhicules due à la climatisation peut atteindre 10 % sur route et 25 % en ville. Moins de climatisation, c’est 15 % de CO2 rejetés en moins sur 100 km.

Calculer son trajet

Il est rarement inutile de vérifier, enfin, sur les applications dédiées, si le chemin qu’on s’apprête à suivre pour aller d’un point A à un point B est vraiment le plus rapide et le plus économe. Même sur un trajet habituel, on peut avoir des surprises.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?