Course à pied : dans la foulée des coureurs millavois sur le Grand trail des Templiers

Abonnés
  • Julie Besson a profité du off l’an passé pour courir le Grand trail des Templiers.
    Julie Besson a profité du off l’an passé pour courir le Grand trail des Templiers.
Publié le , mis à jour

Ces figures locales sont parmi les plus courageuses qui seront au départ de l’événement millavois, dimanche 24 octobre.

Ils sont dans leur jardin, quelque peu accidenté. Celui des causses où ils s’entraînent toute l’année. La délégation millavoise sera bien représentée sur l’épreuve reine du Festival des Templiers, dimanche 24 octobre.

Parmi eux, il y a ceux qui y vont pour claquer un chrono et porter haut les couleurs de la cité du gant. Julie Besson, membre de l’école de trail fait partie de cette tranche. "Je vais essayer de passer sous les 11 h", avoue la pensionnaire de l’école de trail. Elle sera sur la ligne de départ pour la troisième fois. "Je me suis préparée pendant trois mois et franchement, ça s’est bien passé." Bien qu’elle soit montée sur le podium de la dernière édition de L’Hivernale des Templiers (2e en 7 h 59’11’’), ce sera compliqué pour cette édition. "Le plateau féminin est relevé, faire un top 20 sera déjà magique."

Préparation commune

Devant, il faudra aussi compter sur Anthony Tassié et Florian Petit. Tous les deux sont dans le sas Élite. "Je suis tombé malade cette semaine, je n’ai pas beaucoup d’objectifs, avoue le premier. Je vais d’abord essayer de rentrer et de passer une belle journée. Je vais essayer de le faire entre 9 et 11 h, je ne suis pas à la minute près." Les deux Millavois ont passé un bout de leur préparation ensemble. "On a fait le GR 20 en quatre jours avec Loïc Ayral et j’ai enchaîné avec L’Ultra Lat (85 km et 5 300 de dénivelé positif, NDLR), ça m’a fait un gros bloc d’entraînement en quinze jours."

Sur ce tracé, qu’ils connaissent par cœur, ils savent la difficulté de la fin. "Pour moi, de La Salvage jusqu’au Mas Bru, explique Julie. C’est du faux plat où il faut quand même courir." Quand Florient sait "qu’après La Roque-Sainte-Marguerite il faut être vigilant. C’est plus dur et plus technique."

De même pour Jean-Baptiste Maresse. Lui part sans objectif de temps. " Pour moi, Massebiau-Millau c’est la mort ! " Il a pris le départ pour la première fois parce qu’il avait envie de se lancer un défi sur une course longue, par rapport à son diabète. " J’avais des tests plein les doigts et j’ai terminé grâce aux stylos de glycémie, se souvient-il. Depuis j’ai pris l’habitude, j’ai testé mes marges de manœuvre au quotidien et j’ai trouvé mon rythme pour l’hydratation et l’alimentation. "

"Le mot d’ordre sera le plaisir"

Avec Stéphane Viala, ils seront non loin de Julie. "On est toute une bande qui court bien, ils savent que je me suis bien entraînée du coup ça leur met la pression", ironise Julie. "Je me suis inscrit après un petit pari entre potes pour qu’on le fasse ensemble, reprend Jean-Baptiste. Mais si on peut gratter l’autre pour la rigolade, on ne va pas s’en priver !"

Passés ces habitués, il y aura ceux dont c’est la première. Premier Era dans les oreilles et première fois sur longue distance. C’est le cas de Florian Artières. Il a reconnu le parcours, portion par portion en cette fin d’été. Sa plus longue distance en course : le 35 km de L’Hivernale. "Le mot d’ordre sera le plaisir, sourit-il humblement. Sur un trail, c’est tellement aléatoire que je ne peux pas prévoir."

À jamais les premiers

Après 25 ans d’existence, deux Millavois ont réussi l’exploit de se hisser dans le très relevé top 10 du Grand trail des Templiers. Dès la première édition, Michel Saint-Pierre y est parvenu. "Grâce à ses qualités de marathonien", explique l’organisation. Puis il a fallu attendre 2006 pour voir une autre figure locale à ce niveau. Il s’agit de Pascal Paracuellos lors de sa cinquième participation à l’épreuve, il avait pris la 8e place. "Il affichait un profil plus éclectique parce qu’il évoluait dans l’univers du raid multisports."
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Maxime Cohen
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

4650000 €

En exclusivité, Domaine exceptionnel sur l'Axe A75 entre MILLAU et Saint FL[...]

360 €

N 77 - A louer appartement T2 de 35 m2 situé au 4ème et dernier étage boule[...]

490 €

N331 - Appartement de T3 situé au 2ème étage rue de la Fraternité, dans un [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?