Le bas de la rue Cayrade

Abonnés
  • On voit beaucoup d’enfants sur les photos d’époque.
    On voit beaucoup d’enfants sur les photos d’époque.
  • Par un hasard décoratif, des plantes agrémentent l’endroit sur le côté gauche, autrefois comme aujourd’hui.
    Par un hasard décoratif, des plantes agrémentent l’endroit sur le côté gauche, autrefois comme aujourd’hui.
Publié le , mis à jour

La rue Cayrade, artère principale de la ville, a été et reste commerçante et le reste (sur la partie basse du moins), il ne pouvait en être autrement jusque dans les années 1970 où seul existait le commerce de proximité. Sur la photo d’époque, vers le début du XXe siècle, on remarque le café Parisien ainsi qu’un coiffeur.

Plus tard, dans les années 1950-1960, on retrouvait dans ce secteur les assurances Bénézech, le boucher Ricard, les Galeries Courtot (un petit paradis pour les enfants où il y avait de nombreux jouets, remplacées de nos jours par la pharmacie), le chapelier Luttringer, un bourrelier, la maison Gauthier et plus haut sur l’autre côté les vêtements Cornil. En face de l’actuel magasin textile Carnet de Style, il y avait Henriette Latapie qui a tenu sa mercerie de 1941 à 2015 non-stop, un record. Plus bas, on trouvait le chausseur Gratusse qui avait pignon sur rue au 76.

Ajoutons une remarque architecturale, les immeubles côté gauche comportent des mansardes, ils abritaient dans leurs combles des chambres de bonne ou des micro-appartements pour célibataires, chose courante à l’époque.

Une erreur s’est glissée dans notre article de dimanche dernier, ce sont les cars Pons (et non Bousquet) qui logeaient place Cabrol. Les cars Pons, qui assuraient entre autres une liaison régulière entre Decazeville et Aurillac, ont déménagé plus tard pour s’installer aux Prades, sur un site plus spacieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Didier LATAPIE
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

40000 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation, sans mitoyenneté, proche centre ville [...]

56500 €

Appartement de type T3 en très bon état, situé au rez de jardin d'une petit[...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?