Musique : Myd, la French Touch à tout

  • Sous le parrainage de Pedro Winter, Myd a développé une identité sonore et visuelle qui fait mouche.
    Sous le parrainage de Pedro Winter, Myd a développé une identité sonore et visuelle qui fait mouche. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Publié le

(AFP) - Compositeur de la B.O du film "Petit Paysan", DJ, sculpteur de sons pour des rappeurs comme SCH, Myd est surtout une signature de l'électro à suivre, auteur d'un album lumineux, servi par des clips loufoques.

Contrairement aux apparences, le trentenaire ne se disperse pas. Il construit patiemment une carrière entamée dans un collectif (Club Cheval) aujourd'hui disparu. Et récolte désormais le fruit de son intégration il y a quatre ans dans la prestigieuse écurie Ed Banger, qui héberge entre autres les pointures Justice, SebastiAn, Breakbot ou encore Mr Oizo.

"Je suis entré chez Ed Banger par... la porte (rires), j'étais sans famille après l'arrêt de Club Cheval et je suis venu voir Pedro (Winter, boss d'Ed Banger) avec des morceaux, car on ne le répétera jamais assez aux artistes, tout part de là, de la musique, bien avant de répondre à la question -quel sera mon logo ?-" confie Myd, rencontré par l'AFP dans les locaux parisiens d'Ed Banger.

Sous le parrainage de Pedro Winter (qui fut aussi le manageur historique de Daft Punk), Myd a développé une identité sonore et visuelle qui fait mouche.

L'auteur-compositeur-interprète a sorti au printemps "Born A Loser" ("Né perdant"), album qui a infusé doucement et a tout du coup gagnant. Myd, actuellement lancé dans une tournée qui passe cette semaine par La Cigale à Paris, vient même d'annoncer un Olympia pour le 27 septembre 2022.

- "Un côté Peter Sellers" -

Alors que le duo Justice rayonne à l'international avec une électro qui tabasse et une image de rock-stars (perfecto, jeans serrés élimés, etc) Myd promène des morceaux en alliage ensoleillement/mélancolie et une dégaine baroque dans le milieu des platines (moustache ou petite barbe en jachère, casquette blanche non siglée, lunettes à verres fumés et autres assemblages vestimentaires disparates).

D'entrée, il s'est démarqué avec la couverture de son premier mini-album en 2017, "All Inclusive". On y voit celui qui fréquente davantage les consoles de mixages que les salles de fitness, nu, de dos, sur le ponton d'un bateau de croisière. Un cliché tout en auto-dérision réalisé sans trucage.

"Alice Moitié (photographe complice) est très loin de moi à ce moment, et la plupart des gens de la croisière m'ont vu me mettre à poil sans savoir pourquoi (rires). Ma mère, pour ma pochette solo, imaginait que ce serait moi, hyper-beau façon Studio Harcourt: elle a été un peu choquée mais la pochette est devenue tellement iconique qu'elle s'y est faite", narre-t-il.

Dans le prolongement, la vidéo de "Let You Speak", entre autres, révèle l'envers du décor d'une captation d'effets sonores en pleine nature. "Ce côté gauche, fun et tendre, ça me rappelle Peter Sellers dans +The Party+, un de mes films préférés", se réjouit auprès de l'AFP Pedro Winter.

- "L'outsider" -

Ce clip renvoie aux études de Myd, qui, après un BTS audiovisuel, avait gagné les rangs de la Fémis, fameuse école de cinéma, mais dans la branche ingénierie sonore. Une activité liée au mixage du son d'un film, différente d'une B.O. C'est pourtant pour la musique de son film que l'a choisi Hubert Charuel, réalisateur de "Petit Paysan" (2017). Le cinéaste avait repéré Myd à la Fémis et s'était lié avec lui. "On lui avait proposé des compositeurs trop classiques à son goût et il s'est dit +ah, je vais plutôt demander à l'outsider, le mec qui ratait un peu les cours et qui ne venait pas aux séances de ciné le soir+ (rires)", relate Myd.

Car la Fémis n'était qu'une voie d'exploration technique pour Myd, qui savait qu'il finirait dans la musique. Lui, qui dès 14 ans "bidouillait" les ordinateurs de son père, hypnotisé par Fatboy Slim, Prodigy ou les Chemical Brothers.

"Je me construis un studio d'enregistrement en ce moment, c'est l'aboutissement de ce que je voulais, c'est plus important que mon appart'", conclut-il. Dans la musique "house", il est déjà chez lui.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?