Le Club de Rodez reçoit le label scène de musiques actuelles

  • La scène du Club reçoit autant des artistes internationaux, comme A-Wa en 2015 que des locaux.
    La scène du Club reçoit autant des artistes internationaux, comme A-Wa en 2015 que des locaux. Archives CP
Publié le

En devenant une Smac, la scène ruthénoise entre dans le club restreint des salles de musiques actuelles. Un label qui procure des avantages financiers notamment, mais qui exige aussi des contreparties.

C’est par un arrêté ministérielle en date du 15 octobre (paru au Journal officiel du 26 octobre) que l’on apprend cette bonne nouvelle pour la salle de concert, le Club.

Reconnue comme Scène de musiques actuelles (Smac), l’association gérant le Club, Oc’Live, ne peut que s’en féliciter.

Mais concrètement, qu’y a-t-il derrière ce label ? Et quel impact aura-t-il dans l’avenir pour la salle ruthénoise ?

"Ce label n’est pas une médaille. C’est une reconnaissance, certes, mais il vient officialiser le travail de rayonnement sur un territoire. C’est aussi le signalement d’un début d’une nouvelle dynamique. Il vient aussi officialiser tout un projet et non pas seulement la programmation musicale", résume un responsable de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles).

C’est en effet le Club qui est à l’origine de la demande de labellisation. La Drac a, de son côté, régulièrement accompagné l’association pour satisfaire au cahier des charges. Une fois celui-ci rempli, elle a transmis le dossier au ministère de la Culture, qui l’instruit à son tour. Si le Club peut bénéficier d’avantages, en terme financiers notamment, l’obtention du label entraîne également des contraintes.

Un rôle social et pédagogique

Pour satisfaire au cahier des charges, la salle de concert devra faire preuve d’une grande diversité dans sa programmation musicale. Elle devra également accompagner des groupes et des troupes amateurs (en plus des professionnels) à travers des temps de résidence, par exemple. L’association doit également mettre en place une programmation d’actions culturelles dans les écoles, les maisons d’arrêts ou dans les Ehpad, par exemple. En résumé, cette scène de musiques actuelles doit jouer à la fois un rôle social et pédagogique, tout en rayonnant sur son territoire, et en explorant les champs sociaux et éducatifs.

Ce travail, que le Club réalise déjà, dans les faits, devra se renforcer et prendre de l’ampleur dans les années à venir.

C’est en effet une des conditions pour que l’État abonde sa subvention, alors que la ville de Rodez et d’autres partenaires pourvoient déjà au fonctionnement de la salle. En contrepartie, le Club travaillera plus largement avec un réseau d’artistes et de salles labellisées. Il faut savoir que l’Occitanie en compte huit.

Oc’Live rentre aujourd’hui dans ce club sélect où il pourra profiter des savoir-faire et des pratiques. De quoi enrichir son expérience déjà grande. La salle ruthénoise a vu le jour en juin 2014.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

310 €

Dans notre agence, nous vous invitons à venir découvrir cet appartement de [...]

426 €

T1bis de 35m2 en dernier étage d'une résidence sécurisée avec ascenseur com[...]

388 €

Vous cherchez un logement situé proche de l'IUT du Lycée Monteil et de tout[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?