Sandrine Ferritto, productrice d’artistes au rythme de Betty Book prod à Toulouse

Abonnés
  • Originaire de La Capelle-Bleys, âgée de 38 ans, passée par les Beaux-Arts à Tarbes, Sandrine Ferritto a créé Betty Book Prod en 2017 à Toulouse.	Rui Dos Santos
    Originaire de La Capelle-Bleys, âgée de 38 ans, passée par les Beaux-Arts à Tarbes, Sandrine Ferritto a créé Betty Book Prod en 2017 à Toulouse. Rui Dos Santos
Publié le , mis à jour

Originaire de La Capelle-Bleys, près de Rieupeyroux, âgée de 38 ans, diplômée des Beaux-Arts, cette danseuse de salsa a créé cette filiale de Bleu Citron en 2017 dans la Ville Rose. Elle accompagne une dizaine d’artistes, dont la chanteuse Natacha Atlas.

Le physique d’une pin-up, souvent représentée avec une robe rouge, des jambes quasiment dénudées, des chaussures à talons, des cheveux bouclés et généralement bruns, des yeux noirs et aux cils très voyants. Voilà à quoi ressemblait Betty Boop. Force est de reconnaître que, physiquement, Sandrine Ferritto ne ressemble pas vraiment à cette héroïne d’une série de dessins animés américains créée par Fleischer Studio, apparue pour la première fois en 1930. Quand un ami lui a glissé le nom de Betty Book pour baptiser la société de production à laquelle elle venait de donner naissance en 2017, elle a d’ailleurs hésité. "Je n’aimais pas trop", confirme-t-elle. Finalement, cinq ans plus tard, "pas de regret" : "C’est quand même un milieu de mecs et cela apporte, en effet, une touche plus féminine. Ce côté n’est pas pour me déplaire. D’autant plus par les temps qui courent".

Filiale de Bleu Citron (une dizaine de personnes de "la grande sœur" sont ainsi à sa disposition pour diverses missions comme l’administration, la communication…), dont un des trois patrons n’est autre que l’Aveyronnais Samuel Capus, Betty Book Prod permet à Sandrine Ferritto de produire une dizaine d’artistes : musiciens de jazz, danseurs, chanteurs… avec, comme tête d’affiche, Natacha Atlas. L’artiste belge est actuellement au cœur d’un projet intitulé Odysée, avec dix-sept danseurs originaires du Moyen-Orient, dont l’Aveyronnaise gère la production et la tournée. Dans toute la France mais également aux États-Unis et au Canada, après une superbe prestation à Venise, à la Biennale de la danse.

"J’aimerais monter un festival entre Rodez et Villefranche"

Si elle est née à Olemps, quand la maternité de Rodez a déménagé de Combarel à l’annexe pour cause de travaux, Sandrine Ferritto est originaire de La Capelle-Bleys, près de Rieupeyroux. C’est là que ses grand-parents paternels, venus d’Italie, avaient posé leurs valises en tant que commis de ferme. C’est là qu’elle a grandi. Un bac L en poche, décroché au lycée de Villefranche-de-Rouergue, elle a choisi le milieu culturel. Elle n’a pas oublié : "Ce virus ne coulait pas dans les veines de la famille. J’étais un peu une extra-terrestre".

Entendant très souvent le compliment "Tu dessines bien", elle a opté pour les Beaux-Arts à Tarbes. Elle a fait ses classes durant trois ans, avec plusieurs voyages, dont la Pologne et l’Angleterre, où dans le cadre d’une option, elle a rencontré la céramiste Bernadette Lynch. Après avoir été l’assistante de l’artiste plasticien Daniel Firman, collaborant, notamment, avec Christian Lacroix, faisant le grand écart entre Paris et Lyon, elle a mis ses premiers orteils dans l’univers de la musique quand elle a rencontré un éclairagiste. Elle ne l’a plus quitté !

Betty Book Prod est née quelques mois plus tard. Malgré cette vie à cent à l’heure, Sandrine Ferritto n’a pas coupé le cordon avec l’Aveyron : "Je kiffe mon village, mon département de naissance. Il y a truc entre lui et moi ! C’est là où il y a toute ma famille, mes amis d’enfance, là où je me ressource". Elle a aussi un projet : "J’aimerais bien monter un festival, assez familial, pluridisciplinaire, entre Rodez et Villefranche-de-Rouergue". Elle n’en dira pas plus… Même contre une barquette d’aligot !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
A Toulouse, Rui DOS SANTOS
Voir les commentaires
L'immobilier à Rieupeyroux

160000 €

A 2 minutes de toutes commodités (commerces, écoles, collèges, médecins) ve[...]

123000 €

Au coeur du vieux Rieupeyroux, au pied de l'église, cette maison de ville b[...]

159750 €

Opportunité à saisir à Rieupeyroux ! A 25 minutes de Rodez, 15 minutes de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rieupeyroux
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?