Une "semaine noire" s'annonce dans les blocs opératoires de l'Aveyron

  • Lundi à 15h30, les grévistes ruthénois iront à la rencontre des usagers de l'hôpital pour évoquer leurs demandes et rappeler l'importance de leur profession.
    Lundi à 15h30, les grévistes ruthénois iront à la rencontre des usagers de l'hôpital pour évoquer leurs demandes et rappeler l'importance de leur profession. Archives CP
Publié le

Dans le cadre d'un mouvement de grève national qui débutera lundi matin et s'annonce d'ores et déjà très suivi, l'activité sera fortement réduite dans les blocs opératoires de l'Aveyron et d'ailleurs. Les Infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat sont appelés à la grève pour une meilleure reconnaissance de leur parcours de formation et une modification de leur statut.

L'appel est national et aura d'importantes conséquences sur l'activité opératoire dans les hôpitaux du pays. Entre lundi 8 novembre et jeudi 11 novembre, les 11 000 Infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat (IADE) du pays sont appelés à un mouvement de grève. Une "semaine noire", comme l'annonce le référent des IADE de l'Aveyron Brice Ramondenc et qui aura des répercussions dès ce lundi, à l'hôpital de Rodez notamment. "Lundi, nous n'assurerons que les urgences et, les jours suivants, seules trois salles d'opération sur les huit que compte l'hôpital seront en service", explique le référent.

L'Aveyron compte une quarantaine d'IADE. Les 18 travaillant à l'hôpital de Rodez seront tous en grève, et le mouvement s'annonce très fortement suivi dans le département. Pour remédier à cette situation sur laquelle les hôpitaux n'ont aucune marge de manœuvre (le combat est législatif), des déprogrammations d'interventions ont été faites et certains IADE seront réquisitionnés ou plutôt assignés, selon le terme consacré.

"Cela fait des mois que l'on essaye de faire évoluer ce statut. Nous aimerions être positionnés sur le nouveau statut d'auxiliaire médical en pratiques avancées, cela pourrait tout à fait nous convenir", explique Brice Ramondenc, par ailleurs membre du Syndicat national des infirmiers anesthésistes. 

Le mouvement de grève est reconductible jusqu'au 18 novembre. Lundi à 15h30, les grévistes ruthénois iront à la rencontre des usagers de l'hôpital pour évoquer leurs demandes et rappeler l'importance de leur profession. Une heure plus tard, ils iront solliciter le soutien de la direction de l'hôpital, ainsi que le feront leurs collègues à travers le pays.

Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

75000 €

Charmante maison de 105 m² habitables proche du centre ville à pied, elle c[...]

235000 €

Cette maison de ville en pierre superbement rénovée sur trois étages à deux[...]

281 €

A LOUER STUDIO PROCHE TOUT COMMERCE - AVEC BALCON ET FACILITE DE STATIONNEM[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 2 mois Le 07/11/2021 à 13:37

Je comprends qu'on puisse ne pas être satisfait de son emploi , mais le mieux dans ce cas c'est de changer de métier au lieu de pénaliser les patients qui sont aussi des contribuables.