Basket-ball : on vous explique pourquoi Rodez devra rejouer son match à Albi

Abonnés
  • Adam Williams et les Ruthénois devront de nouveau se rendre àAlbi, le 20 novembre.
    Adam Williams et les Ruthénois devront de nouveau se rendre àAlbi, le 20 novembre. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Après une réclamation des Tarnais, la victoire ruthénoise lors de la première journée (81-58) a été annulée par la Ligue d’Occitanie. La rencontre se rejouera samedi 20 novembre.

De quoi s’agit-il ?

Une victoire pour rien. Alors que les Ruthénois s’étaient largement imposés sur le parquet d’Albi (81-58), lors de la première journée de championnat, le 25 septembre, ils ont appris, dernièrement, que cette performance a été annulée par la Ligue d’Occitanie, à la suite d’une réclamation du club tarnais.

Sur quoi portait la réclamation d’Albi ?

Le litige part d’une échauffourée en début de rencontre, à la suite d’une grosse faute d’un Albigeois sur Davor Pecovnik. « Après l’altercation, un joueur de chaque équipe a été disqualifié et nous avons aussi eu une antisportive contre notre joueur qui avait commis la première faute », explique Willy Sénégal, l’entraîneur d’Albi… et ancien de Rodez (entre 2015 et 2017).

« Le problème, c’est qu’ils ont aussi eu un joueur sur le banc qui est entré sur le terrain au moment de l’échauffourée, poursuit-il. Le règlement prévoit que la sanction doit être une faute disqualifiante en pareil cas, mais il a seulement écopé d’une faute technique. C’est pour cette raison que nous avons posé réclamation. »

Cette erreur d’application du règlement a été reconnue par la commission des réclamations de la Ligue d’Occitanie, qui a ordonné de rejouer le match, programmé le 20 novembre.

Quelle est la réaction dans le camp ruthénois ?

La sentence a été acceptée du côté du Rodez basket Aveyron, même si l’on se serait bien passé d’une nouvelle confrontation. « On va rejouer le match, c’est comme ça. C’est dommage de perdre du temps là-dessus », soupire Xavier Alric, le président. « On est victime d’une antisportive, on gagne de 23 points mais finalement on doit rejouer… », regrette pour sa part Matija Sagadin, l’entraîneur.

« C’est sûr que ce n’est pas un plaisir de rejouer cette rencontre, ajoute Xavier Alric. Après l’échauffourée, l’ambiance a été tendue, il y a eu plusieurs fautes techniques, une embrouille entre les coaches… Ce sera un match à surveiller. »

Quelles sont les conséquences sportives ?

Vainqueurs de tous leurs matches avec une large avance, les partenaires d’Adam Williams ont chuté (provisoirement ?) du trône de leader en raison de l’annulation de leur succès. L’enjeu sera, conformément à leur objectif de monter en Nationale 3, de parvenir à renouveler leur performance, face à un adversaire qui a lui aussi réussi un carton plein depuis leur affrontement.

Ce match à rejouer pose aussi l’inconvénient de densifier le calendrier. Les sang et or sont en effet lancés dans une série de cinq matches en cinq semaines. Avec des rencontres relevées au programme, puisque juste après le déplacement à Albi, ils se rendront à Colomiers, l’autre formation invaincue de la poule. Avant d’affronter de nouveau Albi, à l’occasion du début de la phase retour, le 4 décembre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

185000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! RODEZ, v[...]

112000 €

Au sien d'une petite copropriété, cet appartement à rénover de type 3/4 bé[...]

390000 €

RODEZ - Emplacement privilégié pour cette belle maison située à quelques mi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?