Decazeville : trois jeunes interpellés suite à deux vols commis ce week-end dans un supermarché

  • Les auteurs présumés seraient passés par le toit du supermarché
    Les auteurs présumés seraient passés par le toit du supermarché DDM
Publié le
BHSP

Trois jeunes decazevillois ont été interpellés suite à deux vols commis le week-end passé au supermarché Géant de Decazeville.

Tout commence samedi 6 novembre au matin, quand à la prise de travail, constat est fait d'une porte ouverte et qu'un vol a été perpétré. Une enquête est ouverte et le système vidéo montre la présence de plusieurs individus cette nuit-là.

Second acte :  lundi 8 novembre vers 1 heure du matin, le directeur du supermarché alerte les policiers decazevillois suite au déclenchement de l'alarme anti-intrusion du commerce.

Sur place, une patrouille constate la présence d'une jeune femme à proximité du supermarché. Les policiers la voient se diriger vers un escalier et manifestement discuter avec quelqu'un situé sur le toit du magasin. Les policiers interpellent la jeune femme, une Decazevilloise de 20 ans, puis un peu plus tard le jeune homme qui consent à descendre du toit, avec des sacs contenant des parfums, des jeux vidéos et des sous-vêtements. 

Les policiers se rendent compte que ce jeune homme, un Decazevillois de 23 ans, est l'un des individus présents sur l'image de vidéosurveillance filmée lors du premier vol.  La jeune femme et le jeune homme sont placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de Decazeville.

Ils y seront bientôt rejoints par le deuxième homme, âgé de 19 ans, interpellé lundi 8 novembre vers 20 heures à son domicile Decazevillois. Ces trois jeunes decazevillois étaient déjà connus des services de police pour diverses infractions.

Au cours de leur audition, les auteurs présumés auraient reconnu les faits. Les perquisitions ont permis de retrouver le butin des deux vols perpétrés en passant par le toit du supermarché.

Une plainte a été déposée par le directeur de l'enseigne.

À l’issue de leur garde à vue, les trois jeunes ont été relâchés avec en poche une convocation devant le tribunal correctionnel de Rodez où ils seront jugés en mars 2022.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?