Tourisme : l'Aveyron innove pour séduire un plus large public

  • Des stands répartis au cœur de Microplis pour une trentaine d’exposants aveyronnais et une quarantaine de visiteurs venus du sud de la France.
    Des stands répartis au cœur de Microplis pour une trentaine d’exposants aveyronnais et une quarantaine de visiteurs venus du sud de la France. Centre Presse - C.C.
  • Jean-Luc Calmelly (Aveyron Tourisme), Jean-Marc Vaudry (ANCV) et Bertrand Onfray (Micropolis) organisateurs du salon.
    Jean-Luc Calmelly (Aveyron Tourisme), Jean-Marc Vaudry (ANCV) et Bertrand Onfray (Micropolis) organisateurs du salon. Centre Presse - C.C.
Publié le , mis à jour

Pour la première fois, Aveyron Tourisme, l’Agence de développement du conseil départemental, organisait ce mardi 9 novembre un grand salon à Micropolis pour cibler la clientèle de groupe et de courts séjours des comités d’entreprise.

Cultiver le travail collectif est devenu un maître mot pour le tourisme aveyronnais qui multiplie sa présence sur tous les salons de France pour bien (et mieux) vendre l’Aveyron. Et en matière de salon, le département innove pour s’employer à faire venir à lui les prescripteurs de séjours en tout genre sur un territoire qui cultive l’attractivité dans tous les domaines.


C’est ainsi, qu’Aveyron Tourisme et Attractivité, bras armé en ce domaine du conseil départemental, organisait mardi 9 novembre à Saint-Léons, une journée d’échanges entre prestataires, ceux qui reçoivent et ceux qui font voyager la clientèle. Avec le précieux concours de Micropolis, site phare du tourisme aveyronnais, mais aussi de l’ANCV (Agence nationale pour les chèques-vacances) ce sont une quarantaine de responsables de comités d’entreprise du sud de la France, qui sont venus dans la Cité des insectes à la rencontre d’une trentaine de professionnels du tourisme aveyronnais.

Tourisme de proximité en ligne de mire

Objectif : « Promouvoir le tourisme de proximité qui est une volonté forte du Département », rappelle Jean-Luc Calmelly, vice-président du conseil départemental et président de l’Agence de développement touristique et de l’attractivité. Une volonté qui s’inscrit dans le thème même de la campagne de communication « l’Ailleurs n’est pas loin », qui vante les atouts de l’Aveyron, « un département riche de pépites et d’animations, accessible à tous ».

Les comités d’entreprise font leur marché

La mission était donc, pour la première fois, de capter une cible de choix : les comités d’entreprise (CSE) se trouvant dans un rayon de deux ou trois heures de route de l’Aveyron pour leur suggérer d’y organiser de courts séjours.

Parmi les exposants, de grands sites du département, des parcs animaliers ou d’attractions, des offices de tourisme, des hôtels et restaurants, des spécialistes de la pleine nature, de la gastronomie, du patrimoine environnemental ou culturel… À chacun de faire son marché.
Sandrine et Cécile sont ainsi les responsables du CSE du Centre de Montrodat (soins de suite et rééducation d’enfants handicapés) en Lozère et souhaitent proposer à leurs 250 salariés des séjours chez les voisins aveyronnais. « On connaissait déjà l’Aveyron, on voulait élargir la palette des séjours que l’on peut y organiser à l’échelle d’une journée », assurent-elles en naviguant d’un stand à l’autre.

Elles y croisent Véronique et François, pour le comité d’entreprise du Centre de traitement informatique Sud, qui viennent de Toulouse pour les mêmes raisons et qui cherchent en Aveyron des propositions originales pour un séjour d’un week-end. « Avec un circuit à accomplir de préférence et il y a pas mal de choses à faire ici, notamment en avant et arrière-saison », plaident-ils, visiblement ravis.

Arrière et avant-saison pour cibles

L’intersaison est précisément la cible privilégiée du tourisme aveyronnais qui travaille à attirer une clientèle de séniors, mais pas seulement. Les comités d’entreprise (les salariés et leurs enfants) sont au cœur des préoccupations. Faut-il encore que les animations proposées de l’automne au printemps soient au rendez-vous. « L’accueil des groupes hors saison n’est pas toujours possible mais s’il y a un potentiel à développer, on ne passera pas à côté », assure Bertrand Onfray, directeur de Micropolis, conscient qu’il « faut démultiplier le travail partenarial pour assurer l’avenir et affronter l’inconnu ». Coordonner les animations touristiques hors saison pour qu’elles montent en puissance toutes en même temps est un travail qu’Aveyron Tourisme a déjà commencé à entreprendre. Jean-Luc Calmelly est confiant : « Avec la période difficile que nous venons de vivre, s’adapter est un leitmotiv, les professionnels n’attendent que ça ». Et la clientèle également.

Chèques-vacances: 6 M€ pour l'Aveyron

L’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV, établissement public dépendant des ministères des Finances et du Tourisme) était mardi 9 novembre à Micropolis au côté d’Aveyron Tourisme pour accueillir les responsables des comités d’entreprise par lesquels transite ce titre de paiement lié aux vacances et aux loisirs. Et leur présenter la nouvelle version numérique de l’ANCV Connect. Mais plus qu’un moyen de paiement, le chèque vacances est « un apporteur d’affaires » qui irrigue l’économie des territoires. Ainsi, ces chèques ont représenté en 2020 « 1,3 milliard d’euros dont 6,3 millions pour l’Aveyron, révèle Jean-Marc Vaudry, directeur régional de l’ANCV. Un euro induit de plus 3 à 4 euros de dépenses pour chaque titulaire sur son lieu de vacances ».

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

276 €

TYPE I No23 RUE CABRIERE BON ETAT GENERAL PROCHE CATHEDRALE COIN CUISINE EQ[...]

470 €

A Louer appartement situé au 2ème étage d'une résidence sécurisé comprenant[...]

275 €

Appartement T1, avec cuisine équipée, situé à proximité des écoles et des c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?