Aveyron : Patrick Bellity "écœuré" après la décision de Renault de lâcher l'usine Sam de Viviez

  • L'ancien PDG du groupe voulait reprendre l'entreprise.
    L'ancien PDG du groupe voulait reprendre l'entreprise. Archives CPR
Publié le , mis à jour

Le patron du groupe Alty-Sifa a réagi mardi soir.

Il travaillait sur le dossier depuis maintenant bientôt un an. Dernier candidat à la reprise, Patrick Bellity, ancien PDG du Groupe Arche, qui possédait l’entreprise jusqu’en 2017, n’aura donc pas le soutien de Renault. Et son offre sera donc refusée vendredi par le tribunal de commerce de Toulouse, qui attendait des garanties du constructeur pour se prononcer.

Mardi soir, il ne cachait pas sa colère. "Je suis écœuré, expliquait-il à chaud. Cela fait 40 ans que je me bats pour conserver l’industrie en France et on me dit que mon projet n’est pas assez pérenne. Quelle meilleure garantie pouvais-je avoir que l’Etat et la Région ? Toutes les conditions étaient réunies pour faire vivre cette entreprise qui fut l’une des plus belles fonderies d’Europe. Aujourd’hui, on la tue et ça me fend le cœur, surtout pour tous les salariés après leur longue lutte. Ce soir, je ne crois plus en rien. L’État a offert des milliards à Renault avec nos impôts, il en est actionnaire et il n’a pas été capable de lui imposer des commandes pour une fonderie française ? Tout cela va partir en Espagne ou en Roumanie."

Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

138000 €

RODEZ - Tour de ville, Appartement de type 3 avec garage, dans résidence d[...]

185000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! RODEZ, v[...]

87000 €

Rodez, quartier Faubourg, sous-sol complet de 180 m² comprenant 7 places de[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?