Ouest Aveyron communauté : une charte pour encadrer les pratiques des énergies renouvelables

Abonnés
  • Plusieurs projets photovoltaïques arrivent sur le territoire./ Illustration DDM
    Plusieurs projets photovoltaïques arrivent sur le territoire./ Illustration DDM
Publié le , mis à jour

Ouest Aveyron communauté est en pleine élaboration d’une charte pour encadrer l‘implantation d’éoliennes, de centrales photovoltaïques et d’autres énergies renouvelables.

Ils ne peuvent donner qu’un avis mais les élus d’Ouest Aveyron communauté comptent bien parler d’une seule voix et encadrer les choses au mieux. Lors du dernier conseil communautaire, les élus ont eu à délibérer sur le protocole d’accord partenarial pour le développement et la réalisation d’un parc au sol photovoltaïque sur la commune de Laramière (46), qui fait partie d’Ouest Aveyron communauté. Cette arrivée d’une centrale photovoltaïque, sur un terrain communal (l’ancienne décharge) mais par un développeur privé, se fera en collaboration avec la commune mais également avec la communauté de communes qui toucheront donc des bénéfices. Une façon d’encadrer cette implantation et qu’elle puisse bénéficier à tout le territoire que Michel Delpech, président d’Ouest Aveyron communauté, ainsi que d’autres élus souhaitent voir devenir la norme pour l’implantation des énergies renouvelables sur le territoire. L’objectif premier étant, bien entendu, d’éviter le fleurissement anarchique d’éoliennes notamment, ou de centrales photovoltaïques, qui viendraient nuire au paysage.

La charte d’ici juillet 2022

"Dans le cadre du comité de pilotage sur les énergies renouvelables nous sommes justement en train de travailler sur une charte qui encadrerait l’implantation des énergies renouvelables sur le territoire", souligne Michel Delpech qui rappelle tout de même que "les élus municipaux ou communautaires ne peuvent pas empêcher un projet de s’implanter et ne peuvent que donner des avis favorables ou non sur de telles arrivées (seul l’État, via la préfecture, a un droit de regard, NDLR). Cette charte aurait pour but qu’on ne fasse pas tout et n’importe quoi et que les développeurs sachent notre façon de voir les choses. Avec une charte bien ficelée, on peut arriver à influencer les installations éventuelles. On veut également que ces énergies renouvelables puissent bénéficier à tout le territoire, Maintenant, il est important que nous, le territoire, nous ayons la main sur cela et maîtriser, tant que faire se peut, les projets." Jean-Pierre Masbou, qui prônait notamment pour un débat communautaire sur le sujet, a abondé dans ce sens. "On devrait avoir un droit de regard sur l’implantation car si un mât éolien est implanté, on le verra partout."

La charte devrait voir le jour d’ici juillet 2022 bien que Michel Delpech reste pragmatique. "On ne maîtrise pas ces sociétés et ces développeurs surtout s’ils font des accords avec des privés. Cela rapporte beaucoup mais cela a des conséquences également pour beaucoup de mondes. C’est pour cela qu’il faut essayer d’encadrer au mieux."

Pour rappel, dans le cadre de son plan climat air énergie territorial, Ouest Aveyron communauté a pour objectif de diminuer de 36 % ses consommations d’énergie et de multiplier par quatre la production d’énergies renouvelables d’ici 2050.

Le cas d'Ols-et-Rhinodes et de Savignac

À l’inverse du cas de Laramière, les élus communautaires ont notamment abordé dans le débat les projets sur des terrains privés de centrales photovoltaïques à Savignac et d’éoliennes à Ols-et-Rhinodes. Des exemples concrets d’implantations que la communauté de communes ne contrôle pas et qui, pourtant, sont parfois reprochés aux élus locaux. À Savignac, le projet de Total Énergies au Mas de Souyri est implanté sur un terrain privé. Les élus municipaux n’ont pu que donner un avis favorable au projet. "On a donné un avis favorable dans le cadre d’un mix entre un parc photovoltaïque et une activité commerciale", souligne Patrick Datchary, le maire de la commune, qui obtient avec cette petite surface commerciale, "pas là pour rivaliser avec celles de Villefranche", la seule compensation sur ce terrain qui était un temps imaginé pour recevoir un Intermarché. "Ce n’est pas du tout le même cadre que pour Laramière. Là, nous n’y gagnons rien."

Cinq à huit éoliennes à Ols-et-Rhinodes

À Ols-et-Rhinodes, la problématique est différente et concerne de l’éolien. Cinq à huit éoliennes pourraient s’implanter sur la commune. Le 18 novembre, une réunion d’information avait justement lieu dans le village pour aborder l’arrivée du mât de mesure de ce projet privé qui se veut néanmoins participatif. Mais là encore, les élus municipaux ou communautaires n’ont aucune maîtrise ou implication.

"Nous avions demandé qu’un tract pour annoncer la réunion d’information soit distribué à 10 km à la ronde mais peu de personnes l’ont reçu, défend le maire Christian Saint-Affre avant de se montrer même plus tranchant. Dans le tract, ils disent d’ailleurs que les élus ont émis un avis positif pour le développement d’un parc éolien. Au niveau de la commune, nous n’avons rien signé ni rien approuvé." Et Michel Delpech de signifier la même chose pour la communauté de communes. Résultat, "le problème est que les gens ont l’impression que l’on l’a voté et qu’on appuie l’implantation", soulignent plusieurs élus communautaires. Une problématique que la charte en élaboration devrait permettre de résoudre une fois pour toutes.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Camil Ioos
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?