Quilles de huit : un protocole commotion en chantier pour réagir aux accidents

  • Lancée avec force, une quille peut faire des dégâts.
    Lancée avec force, une quille peut faire des dégâts. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

A la suite de deux accidents sur les terrains en 2021, le comité national a proposé l’écriture d’un texte pour protéger les quilleurs qui seraient blessés à la tête en pleine partie.

Comme au rugby, les quilles de huit vont avoir droit à leur protocole commotion. Ce projet, porté par le comité national, est une réponse à deux accidents survenus sur les terrains lors de la saison 2021. "Deux joueurs, un vétéran et un jeune, ont reçu une quille dans la tête ", détaille Jérôme Sola, président de l’instance nationale.

Si ce genre d’incidents n’arrive pas souvent, le comité a souhaité prévenir de futurs chocs car "on savait qu’il y avait un manque de ce côté-là", précise-t-il. Et ce n’est pas la première fois que le comité réagit à un accident impliquant un joueur et du matériel lancé par un autre quilleur. Il y a plusieurs années, le comité a décidé de déplacer la zone d’attente des joueurs à droite après un incident de la sorte.

Règlement sportif en préparation


Le protocole commotion a été écrit par Camille Chalet, joueuse, médecin et responsable de la commission médicale et sécurité au comité national. Le texte prévoit qu’un "choc à la tête par objet contondant (boules, quilles), un traumatisme crânien avec ou sans perte de connaissance, nécessite une évaluation médicale et donc la sortie définitive du terrain". Une manière d’empêcher la victime de minimiser le choc pour continuer à jouer. "Ça ne vaut pas le coup, pour toutes les quilles du monde", insiste le président. 


Mais pour que tout soit opérationnel, il reste encore à élaborer la réglementation sportive qui ira avec le protocole. Car si un quilleur prend une quille ou une boule dans la tête alors qu’il dispute une compétition, se pose la question de la suite de la partie. "Si un accident se passait aux individuels Aveyron au milieu de la quatrième partie (sur six), que garderait-on de ses scores de la journée ? Car il y aurait une qualification pour le 'France' en jeu", indique Jérôme Sola.

Les détails seront bientôt réglés par la commission sportive pour éviter que les quilleurs sonnés par un coup ne soient tentés de rester sur le terrain. Et ce, en compétition comme à l’entraînement.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?