Port du masque, 3e dose de vaccin, pass sanitaire, télétravail... Ce que pourrait acter le gouvernement

  • Des zones d'obligation de port du masque en extérieur ont fleuri dans une trentaine de départements désormais.  
    Des zones d'obligation de port du masque en extérieur ont fleuri dans une trentaine de départements désormais.   Repro CPA
Publié le , mis à jour

Alors qu'une nouvelle vague de contaminations au coronavirus déferle sur la France, le gouvernement devrait annoncer de nouvelles mesures ce jeudi. Mais quelles pistes sont envisagées à court et moyen terme ?

Avec en moyenne plus de 20 000 cas par jour sur la semaine écoulée, les contaminations au Covid-19 flambent de nouveau en France et atteignent un niveau qui n'avait plus été vu depuis cet été. Si la France a connu un démarrage de cette nouvelle vague de contaminations "à retardement" par rapport à ses voisins, la cinquième vague est désormais bien là.

Elle n'est pas près de s'endiguer selon les projections de l'Institut Pasteur et le pic d'hospitalisations pourrait être atteint aux alentours de Noël. Une situation qui alarme les spécialistes et le gouvernement, qui devrait annoncer une première série de mesures ce jeudi. 

Mais si elles sont insuffisantes, d'autres pourraient suivre. Le point sur l'arsenal dont dispose le gouvernement et les pistes envisagées. 

Extension de la dose de rappel 

C'est la première mesure qui devrait être prise par le gouvernement. Depuis que la Haute autorité de Santé a recommandé la dose de rappel pour tous les Français âgés de 40 ans et plus, cette extension de la troisième dose est réclamée par de nombreux spécialistes. 

Et le gouvernement – comme annoncé par Olivier Véran ce mardi – devrait suivre la recommandation de la HAS. Ainsi, toutes personnes de plus de 40 ans, vaccinées depuis plus de 6 mois devraient avoir accès à la dose de rappel d'ici la fin de l'année. 

Cette nouvelle ouverture du rappel vaccinal devrait être annoncée jeudi 25 novembre par le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué Gabriel Attal à l'issue du conseil de défense sanitaire, ce mercredi.

Pass sanitaire conditionné 

À partir du 15 décembre, le pass sanitaire sera conditionné à une injection de la dose de rappel pour les plus de 65 ans avait annoncé Emmanuel Macron. Face à la recrudescence de l'épidémie, le gouvernement songe désormais à aller plus loin. 

Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, souhaite également que l'intégration de la troisième dose au pass sanitaire pour les personnes de plus de 65 ans se fasse avant le 15 décembre. Le Conseil scientifique préconise également d'étendre l'obligation de rappel vaccinal pour conserver le pass sanitaire à tous les Français de plus de 50 ans. Une mesure qui pourrait être annoncée dès demain. 

Télétravail au menu ? 

Alors que la plupart des employés ont repris leurs habitudes de travail depuis la rentrée, la généralisation du télétravail pourrait faire son retour. En effet, comme le précise Jean-Marc Fontanet, membre du conseil scientifique, le variant Delta, à l'origine de cette cinquième vague, "se transmet plus vite en intérieur". 

Lundi 22 novembre, la ministre du Travail Elisabeth Borne a invité les entreprises à se "remobiliser" sur le front de l'épidémie. "En entreprise, il faut se remobiliser sur ce respect des gestes barrières, remettre le masque en réunion, quand on est dans des espaces partagés…", a-t-elle déclaré lors d’une visite au siège de L’Oréal à Clichy (Hauts-de-Seine).

S'il n'est pas encore sur la table, elle n'a pas écarté l'idée du retour massif du télétravail dans les prochaines semaines, indiquant à l'AFP qu’il n’était "pas possible d’exclure par principe des réponses pour la suite". Reste à savoir quand ?

Port du masque et jauges de retour ?

De retour à l'école depuis lundi 15 novembre, l'obligation de port du masque pourrait être étendue rapidement. Des zones d'obligation de port du masque en extérieur ont fleuri dans une trentaine de départements désormais.  

Le conseil scientifique recommande, dans son dernier avis publié samedi 20 novembre, de "renforcer les gestes barrières, individuels et collectifs, dont l’impact sur la circulation du virus est très fort, notamment le port du masque". 

Selon les experts, la question de "réintroduire le masque dans certains lieux" doit se poser. Reste à savoir si le gouvernement va le rendre obligatoire dans les lieux soumis au pass sanitaire. 

Confinement en dernier recours ? 

Dernières mesures de restriction envisageables, le couvre-feu, voire le confinement ne font pas partie des options envisagées pour l'instant. "Il n’y a absolument aucun confinement qui est prévu aujourd’hui, ni de près, ni de loin", avait indiqué Gabriel Attal le 16 novembre sur France Inter. 

À quelques semaines des présidentielles, le gouvernement mise plutôt sur "la responsabilité" des Français que sur une mesure de restriction qui serait impopulaire. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?