VIllefranche-de-Rouergue : un premier pas vers le territoire à énergie positive

Abonnés
  • Michel Delpech (au micro), entouré notamment par Guillaume Raymond, sous-préfet, et Yves Abibou./ Photo D. D.
    Michel Delpech (au micro), entouré notamment par Guillaume Raymond, sous-préfet, et Yves Abibou./ Photo D. D.
Publié le , mis à jour

Mardi, la toiture photovoltaïque du bâtiment Interactis a été inaugurée. L’occasion pour Enercoa et Ouest Aveyron communauté de rappeler leur volonté commune de devenir acteurs du Plan climat.

C’est une première dans la dynamique impulsée par Ouest Aveyron Communauté et la coopérative Enercoa : la toiture du bâtiment Interactis permet désormais la production d’électricité via les 104 panneaux photovoltaïques qui couvrent sa surface, soit l’alimentation d’une quinzaine de foyers (hors chauffage). Huit autres chantiers devraient être finalisés à court terme à Villefranche, La Ramière, La Fouillade, Sanvensa, Monteils…

"Au lieu de subir le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) imposé par la transition énergétique, nous avons choisi d’en devenir un acteur majeur pour que notre territoire soit en énergie positive d’ici 2050", s’est félicité Michel Delpech, président de la Communauté de communes, en rappelant la genèse du projet lancé dès 2019. "Et soyons clairs : les élus resteront vigilants à l’égard des porteurs de projets tant sur le plan environnemental qu’économique", a-t-il insisté pour couper court à la polémique lancée autour d’un projet de parc éolien à Ols-et-Rhinodes. Et de préciser qu’à dessein, une charte d’implantation des énergies renouvelables est en cours d’élaboration avec tous les acteurs du territoire.

Déjà 226 sociétaires à Enercoa

"Nous ne voulons pas de grosses usines et c’est pourquoi nous misons sur un mix énergétique afin d’en limiter l’impact, et sur le paysage, et sur la vie de nos concitoyens", a-t-il martelé encore en invitant Yves Abibou, directeur bénévole d’Enercoa, à présenter les grandes lignes de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif.

"Une Scic, justement, qui compte 226 sociétaires, dont 90 % de citoyens (parmi lesquels 29 enfants !) aux côtés de deux entreprises, trois associations et 14 collectivités, régie par le sacro-saint principe d’une personne = 1 voix." Un fonctionnement particulièrement démocratique pour décider collectivement d’un sujet hautement sensible : l’avenir des générations futures ! "Mais devenir coopérateur, c’est aussi profiter de groupements de commandes pour accéder à des matériels performants et à partir de 2022, de bénéficier des comptes courants d’associés qui seront lancés pour chaque nouveau projet."

Présent pour cette inauguration, Guillaume Raymond, sous-préfet, a salué "un engagement remarquable, soutenu par l’État via l’Adème", et s’est félicité "que la Communauté de communes soit en pointe sur de nombreux sujets."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Dominique Dessart
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

29000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 1811 m² offrant une très b[...]

159000 €

Immeuble de rapport comprenant un local commercial de 35 m² avec cave voûté[...]

65000 €

Au coeur de la bastide, appartement de type 2 duplex entièrement rénové pro[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?