Un premier cas détecté en Europe : baptisé Omicron, le variant sud-africain plus fort que le vaccin ?

  • Le nouveau variant sud-africain inquiète.
    Le nouveau variant sud-africain inquiète. Archives CP
Publié le , mis à jour

Omicron. Derrière ce nom presque mignon se cache le nouveau variant du Covid venu d'Afrique du Sud, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples. Un premier cas en Belgique, la France ferme ses liaisons avec l'Afrique australe. 

Détecté en Afrique du Sud, le variantbaptisé ce vendredi Omicron présente un nombre "extrêmement élevé" de mutations et "nous pouvons voir qu'il a un potentiel de propagation très rapide", a déclaré ce jeudi le virologue Tulio de Oliveira. Les métamorphoses du virus initial peuvent potentiellement le rendre plus transmissible, jusqu'à rendre le variant dominant, rapporte franceinfo : cela a été le cas avec le variant Delta découvert initialement en Inde, plus résistant et qui, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a réduit à 40% l'efficacité des vaccins.

"Une capacité de transmission accrue"

"Ce qui nous préoccupe, c'est que ce variant pourrait avoir une capacité de transmission accrue, mais aussi être capable de contourner certaines parties de notre système immunitaire", a déclaré un autre chercheur, le professeur Richard Lessells qui, comme ses confrères sud-africains, n'est pas certain de l'efficacité des vaccins existants contre la nouvelle forme du virus. 

Autre interrogation, qui gagnera la bataille de "suprématie" entre ce nouveau variant et le variant Delta, dont on sait que ce dernier avait pris le meilleur et mis sous l'éteignoir tous les autres variants en circulation ? Compte tenu des craintes suscitées par le variant Omicron dans la communauté scientifique, il serait presque préférable que Delta reste le maître du monde.

Vingt-deux cas de nouveau variant ont déjà été signalés à ce jour, touchant principalement des jeunes. Après l'annonce de l'Afrique du Sud, le Royaume-Uni a indiqué interdire l'entrée aux voyageurs en provenance de six pays d'Afrique. Ce vendredi, la France lui a emboité le pas, en fermant ses liaisons et interdit l'arrivée des voyageurs avec l'Afrique australe, tout comme l'Italie et l'Allemagne.

Mais un premier cas de ce nouveau variant sud-africain a été relevé en Belgique, sur un patient arrivé d'Egypte. 

L'OMS  se réunit ce vendredi pour déterminer quelle est la dangerosité du nouveau variant.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?