La Salvetat-Peyralès-Rieupeyroux : Amassa, les citoyens de demain en action

  • Sur la scène du centre culturel de Rieupeyroux, vendredi 15 octobre, six enfantsde l’association ont présenté les œuvres et narré leur histoire.
    Sur la scène du centre culturel de Rieupeyroux, vendredi 15 octobre, six enfantsde l’association ont présenté les œuvres et narré leur histoire. Centre Presse Aveyron - Hélène Lecarme
  • La Salvetat-Peyralès-Rieupeyroux : Amassa, ou les citoyens de demain en action
    La Salvetat-Peyralès-Rieupeyroux : Amassa, ou les citoyens de demain en action Centre Presse Aveyron - Hélène Lecarme
  • La Salvetat-Peyralès-Rieupeyroux : Amassa, ou les citoyens de demain en action
    La Salvetat-Peyralès-Rieupeyroux : Amassa, ou les citoyens de demain en action Centre Presse Aveyron - Hélène Lecarme
Publié le

C’est fin 2018 que naît l’association Amassa, à l’initiative de deux mamans du Ségala. Virginie Pendariès raconte : "Nos enfants se plaignaient qu’il n’y ait pas d’activités pour eux à La Salvetat-Peyralès. Nous avons donc proposé une réunion pour les parents, ados et enfants qui le souhaitaient à la salle communale de l’ancienne mairie, le 22 octobre 2018 : les enfants ont exprimé une foule d’idées ! Il a fallu prioriser, structurer, gérer le court et le long terme… Une association existante – "Entrez sans frapper" – nous a prêté main-forte quelques mois, jusqu’à l’été 2019, le temps pour nous de structurer la junior association et de déposer les statuts d’Amassa, dont les enfants sont les administrateurs associatifs." Ce n’est pas un hasard si l’association, composée d’une dizaine d’enfants de La Salvetat et de Rieupeyroux, âgés de 7 à 16 ans, a choisi le mot "ensemble" en occitan comme emblème.

Les dates qui ont marqué ces trois années d’existence

En 2019, c’est l’année de la quête tous azimuts ! Le 29 juin, un concert d’enfants est organisé à l’église de Bibal, à La Salvetat-Peyralès, à l’occasion de la fête de la musique, en collaboration avec l’association "Entrez sans frapper".

Le 9 juillet, le rêve des enfants de vivre un stage de parkour se réalise : une structure toulousaine est invitée, et 25 enfants participent à cet apprentissage d’un sport qui apprend à se déplacer le plus rapidement possible en s’aidant de tout ce qui est présent dans l’environnement.

Le 18 juillet, c’est une soirée Japon qui leur permet de conforter leur passion pour ce pays et de mettre en place des cours hebdomadaires d’une heure trente de japonais, qui ont lieu sans discontinuer depuis septembre 2019. Du 27 juillet au 27 août, l’installation d’un pumptrack – parcours en boucle fermée pour les vélos, constitué de plusieurs bosses consécutives et de virages relevés –, dont la location est financée par la mairie de La Salvetat-Peyralès, leur offre l’occasion de se dépenser physiquement en toute sécurité.

Solidarité, tolérance, diversité…

Le 24 novembre, 20 enfants de tout le territoire – en partenariat avec les écoles du secteur –, participent à une journée de formation avec l’Académie plant for the planet pour devenir ambassadeurs de la justice climatique afin de favoriser la plantation d’arbres et sensibiliser tout leur entourage à la problématique.

Le début de l’année 2020 est marqué par l’annulation de belles manifestations à cause de la crise sanitaire : la journée de ramassage des déchets programmée dans le village en mars, le stage découverte des oiseaux avec la LPO, les ateliers origami, calligraphie…

Qu’à cela ne tienne ! Une formation au sauvetage d’animaux en détresse le 8 juillet 2021 avec la LPO vient remplacer l’atelier annulé en 2020… et surtout, 2020 et 2021 voient les projets se concrétiser autour d’une idée forte : aider les autres !

Ensemble, ces enfants veulent agir pour changer le monde ! "La solidarité, la tolérance, le respect de la nature, la diversité, l’ouverture aux autres et au monde sont des valeurs qui nous tiennent à cœur", martèlent en chœur Louis et Pol Feron, Lorenzo et Diego Gonzalez-Pendariès, Noah Stefanou, Esteban et Zélie Valerio-Pendariès, Paul Vasilic, Léo Wagner. Ils ont eu notamment envie de faire quelque chose pour aider les SDF : c’est ainsi qu’est né le projet au long cours des Statues sans domicile fixe (SSDF). L’idée ? Fabriquer des sculptures à partir d’objets recyclés puis de les vendre pour récolter des fonds pour venir en aide aux personnes qui vivent dans la rue.

Récolte de dons pour les sans-abri

Dès le 11 octobre 2020, l’artiste Pierre Prévost lance un atelier sculpture avec les enfants, atelier complété au printemps 2021 par un atelier d’écriture animé par la comédienne, metteuse en scène, autrice Clémentine Saintoul autour de l’histoire des personnages-statues. Juliette de Montvallon, illustratrice, leur fait réaliser le logo d’Amassa et la couverture du livret qui narre le projet avec leurs dessins et leurs peintures… Les œuvres créées sont exposées à La Salvetat-Peyralès et à Rieupeyroux dans les vitrines des commerçants, les salles d’attente des médecins, la mairie ou la médiathèque… Enfin, Nathalie Bouillard et Katlène Delzant leur ouvrent les portes du centre culturel de Rieupeyroux avec professionnalisme et enthousiasme pour qu’ils préparent en septembre et octobre la vente aux enchères : une belle salle pour une belle cause…

En parallèle de la réalisation des statues, les enfants organisent en mars 2021 une récolte de dons pour les sans-abri, entrent en contact avec la Croix Rouge pour les distribuer lors de maraudes, participent en octobre au tournage de séquences pour le documentaire réalisé par Philippe Roussilhe.

Une vente aux enchères à Rieupeyroux

Leur projet a obtenu le 1er prix du concours Jeunes de la MSA au niveau départemental, apportant une aide à sa réalisation de 1 200 €, et, sélectionné au niveau national, SSDF a obtenu le prix coup de cœur du jury au niveau national, soit 1 500 €.

15 octobre 2021 : vente aux enchères. Sur la scène du centre culturel de Rieupeyroux vendredi 15 octobre, six enfants de l’association qui présentent les œuvres, narrent leur histoire, avec l’aide de Clémentine Saintoul-Colombes, animatrice de la soirée. Dans la salle, en sus du public, dont on regrette qu’il n’ait pas été plus nombreux, les enfants de l’association, leurs parents, les enfants de l’atelier de sculpture de Pierre Prévost, l’équipe du centre culturel, l’équipe de tournage du film documentaire tourné sur l’artiste par Philippe Roussilhe…

700 € sont récoltés au profit des sans-abri, grâce à la vente de 18 sculptures fabriquées par les enfants, dont certaines ont atteint le prix de 50 €, et à la vente de l’une des œuvres de Pierre Prévost, offerte par l’artiste à l’association dans le cadre du projet.

Une façon de montrer que même des enfants peuvent agir !

Les enfants sont unanimes : le projet mené les fait se sentir utiles ! Ils ont pris conscience du pouvoir d’agir, ont découvert des mondes artistiques – sculpture, peinture, écriture, cinéma –, se sont confrontés à des réalités difficiles… La fierté d’avoir vécu et fait quelque chose d’exceptionnel, la solidarité qui a grandi entre eux, le sentiment de reconnaissance lors de la vente aux enchères, face au public, tout contribue à valoriser leur investissement. "Mobiliser, c’est compliqué, mais si chacun apporte sa petite pierre à l’édifice, on peut y arriver !"

L’avenir

Alors, aucun d’eux ne veut en rester là ! Le livret du projet sera diffusé sur le site HelloAsso pour une vente en ligne, et la campagne de maraude va commencer : les enfants, par groupes de deux par semaine, vont accompagner l’équipe du Samu social pour distribuer le matériel qui aura été acheté avec l’argent récolté. Quant au film documentaire portant sur Pierre Prévost auquel ils ont participé, il sera diffusé à la télévision en 2022… Une aventure à suivre avec la plus grande attention !

L’équipe d’Amassa s’organise, les deux plus grands assument le rôle de représentants de l’association, assurent la relation avec la banque, avec l’extérieur… Pas de cotisation annuelle, mais une recherche permanente de financement des projets. Les enfants se mobilisent et s’investissent sans compter…

Hélène Lecarme
Voir les commentaires
L'immobilier à Rieupeyroux

123000 €

Au coeur du vieux Rieupeyroux, au pied de l'église, cette maison de ville b[...]

489000 €

Entre Rodez et Villefranche, corps de ferme d'une surface habitable de 521m[...]

496000 €

Dans un hameau, sans vis-à-vis se cache une pépite ... Une bâtisse entièrem[...]

Toutes les annonces immobilières de Rieupeyroux
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?