Peut-on devenir agriculteur en jouant à "Farming simulator" ?

  • Avec Farming Simulator, devenez un agriculteur virtuel... et peut-être plus
    Avec Farming Simulator, devenez un agriculteur virtuel... et peut-être plus Repro CP - DR
Publié le , mis à jour

Le jeu "Farming simulator", qui vous place à la tête d'une exploitation agricole, s'était vendu en 2019 à plus de deux millions d'unités. Un succès tel que le ministère de l'Agriculture et l'Union européenne se sont invités dans sa version 2022 qui vient de sortir. Explications.
 

Il fait partie de la série des jeux vidéos où vous devez construire et gérer des cités, voire des empires. Sauf qu'avec "Farming simulator", c'est à la tête dune exploitation agricole que vous vous trouvez. Un peu moins clinquant et prestigieux que d'être empereur ou business man à première vue, pourtant, depuis son lancement en 2008, il connaît un succès mondial :  sa version 2019 s'est ainsi vendu à deux millions d'exemplaires en seulement 10 jours, relève France Info

Construire vos bâtiments, choisir de cultiver du tournesol, de la vigne ou du blé, d'élever des vaches laitières, des volailles ou des cochons, choisir votre tracteur et votre matériel, le but est évidemment de faire prospérer votre exploitation au maximum, et les choix sont multiples. Pendant les confinements même, les urbains se sont découverts une vocation rurale grâce à "Farming simulator", selon Bastien, fils d’agriculteur, alias Stervio sur YouTube.

 Le dernier opus de ce jeu vient de sortir "dans toutes les bonnes pharmacies" et présente quelques nouveautés, dans un paysage inspiré cette année (mais de loin) des campagnes françaises de Nouvelle Aquitaine et de Paca. Mais surtout, avec la participation à l'aventure de l'Union européenne et du ministère de l'Agriculture français.

L'Union européenne a ainsi financé un ajout "agriculture durable" où vous pouvez ainsi cultiver du sorgho (moins gourmand en eau) ou élever des abeilles, par exemple. Cet ajout sera disponible au printemps prochain.

Quant au ministère de l'Agriculture, selon le ministre Julien Denormandie lui-même, le but est de "faire parler d’agriculture à la jeunesse de France. Beaucoup de nos agriculteurs vont partir à la retraite dans les prochaines années, près de la moitié d’ici dix ans. Il y a donc un enjeu de renouvellement des générations".

Pour encourager les jeunes à s’intéresser aux métiers de l’agriculture, e ministère  s’est donc saisi du jeu  à travers l’organisation d’un tournoi de e-sport auquel se sont inscrits quelque 300 joueurs qui se sont "affrontés" en ligne tout au long de ce week-end. La finale du tournoi aura lieu le 6 décembre et sera diffusée sur Twitch. Le gagnant ne remportera pas toutefois une exploitation agricole, bien réelle cette fois, mais des jeux, des écrans "gaming" d'ordinateur, et quand même un panier gourmand des lycées agricoles d'une valeur de 35 €...

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?