Football - Coupe de France : le président Murat "très déçu" après l'élimination de Rodez à Cannes

Abonnés
  • Le président Murat, samedi sur le terrain à Cannes, avant le match qui verra ses protégés se faire sortir de la Coupe de France.
    Le président Murat, samedi sur le terrain à Cannes, avant le match qui verra ses protégés se faire sortir de la Coupe de France. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Attaché à la Coupe de France, Pierre-Olivier Murat a très peu goûté l'élimination de son Rodez Aveyron football au 8e tour, samedi 27 novembre sur le terrain de Cannois évoluant en N3 (1-1, 3-2 tab). Sans tomber pour autant dans le catastrophisme, rappelant au passage l'importance du prochain match des siens, face à Nîmes en Ligue 2 dès ce vendredi. Entretien.

On vous sait très attaché à la Coupe de France. Quelle est votre réaction au lendemain de cette élimination précoce ?

Je suis très déçu. Car tu fais le plus dur en marquant d'abord, mais tu prends un contre de 80 mètres par un club de N3. Avec tout le respect que j'ai pour Cannes, ce n'est pas possible. Tu te mets dans la merde tout seul...

Pensez-vous que le club, le staff et les joueurs avaient réellement envie de passer ce tour ? Tout a-t-il été mis en place pour franchir ce tour de Coupe ou les prochaines échéances en Ligue 2 ont-elles pesé fortement ?

Quand on affrète un avion privé pour aller jouer un 64es de finale de Coupe de France chez une N3, je crois qu'on ne peut pas dire qu'on n'a pas tout mis en place pour se qualifier. Après, tu fais tourner, car tu fais des choix, mais aussi par la force des choses (des blessés). Clairement, on fait un match très moyennas (sic) ; mais je n'ai pas vu quelqu'un qui a lâché ce match.

Ce n'est un secret pour personne : vous êtes coutumier en pareil cas de soufflantes mémorables. Cela a-t-il été encore le cas samedi soir dans le vestiaire après la partie ?

(Silence) Un peu à la fin. Enfin, un peu... (rires, puis il redevient plus sérieux) Après, on ne va pas en faire tout un drame. C'est fait, c'est comme ça. Tu as eu le résultat que tu méritais. Maintenant, je compte sur le groupe pour gagner contre Nîmes (dès ce vendredi, à 21 heures à Paul-Lignon pour le compte de la 17e journée de Ligue 2) C'est très important, parce que c'est un match à part pour moi, mais aussi et surtout pour la suite du championnat, pour s'ancrer un peu plus encore dans la première partie de tableau de Ligue 2.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

276 €

TYPE I No23 RUE CABRIERE BON ETAT GENERAL PROCHE CATHEDRALE COIN CUISINE EQ[...]

248 €

TYPE 1 DANS PETIT COLLECTIF AVEC COIN CUISINE ÉQUIPÉE ET PETIT BALCON, MENU[...]

388 €

Vous cherchez un logement situé proche de l'IUT du Lycée Monteil et de tout[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
tomyto Il y a 1 mois Le 30/11/2021 à 16:18

Si on reste en ligue 2,ce serait pas mal..