Aveyron : Carole Delga sur le site de l'usine Sam de Viviez pour une réunion de travail avec les salariés

  • "On va travailler sur l’avenir du site de Sam et du bassin d’emploi", a assuré ce lundi matin la présidente de Région.
    "On va travailler sur l’avenir du site de Sam et du bassin d’emploi", a assuré ce lundi matin la présidente de Région. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • "On va travailler sur l’avenir du site de Sam et du bassin d’emploi", a assuré ce lundi matin la présidente de Région.
    "On va travailler sur l’avenir du site de Sam et du bassin d’emploi", a assuré ce lundi matin la présidente de Région. Centre Presse Aveyron
Publié le

La présidente de la Région est en visite sur le site de l'usine, occupée par ses salariés depuis vendredi dernier.

C’est un peu après 11 h 30, ce lundi, que la présidente de la Région, Carole Delga, est arrivée sur le site de l’usine Sam de Viviez, occupée par ses salariés depuis vendredi et la décision du tribunal de commerce de Toulouse de prononcer la cessation d’activité.

Depuis une semaine, les salariés sont fortement mobilisés après l’annonce de Renault de ne pas soutenir l’offre de reprise portée par Patrick Bellity, le dernier candidat pour sauver la fonderie, en redressement depuis deux ans et en liquidation depuis septembre dernier. 

Travailler sur l'avenir du site et des emplois

Lundi, Carole Delga, la présidente de la Région a fait le déplacement dans le Bassin pour faire le point sur la situation. En arrivant sur le site, après une rencontre avec les élus locaux, elle a assuré une nouvelle fois les salariés de son soutien. "On prend un coup, mais on va travailler sur l’avenir du site de Sam et du bassin d’emploi."

Elle a ensuite suivi les représentants du personnel sur le site pour un échange privé avec eux. La Région Occitanie est impliquée sur le dossier depuis le placement en redressement judiciaire. À plusieurs reprises, la présidente de la Région a pris la parole pour défendre l’usine et assurer que l’institution aiderait financièrement un futur repreneur. Il y a dix jours, Carole Delga avait validé une subvention de 900 000 € pour soutenir l’offre de reprise de Patrick Bellity ainsi que 2,4 M€ sous la forme d’un prêt. 

Voir les commentaires
L'immobilier à Viviez

193500 €

Immo-pop, l'agence immobilière à forfait fixe vous propose cette maison Typ[...]

139000 €

Maison mitoyenne avec garage terrasse et jardin + hangar attenant de 160m2 [...]

98000 €

Viviez : Maison de type 2 en plain-pied de vie avec jardin et cour sur le d[...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
PISSADOU Il y a 1 mois Le 29/11/2021 à 14:03

Ma bonne dame, Il est déjà bien trop tard pour s'inquiéter du sort de ces ouvriers.
Si un jour vous voulez vous convertir, vous pouvez assurément choisir le cinéma ou le théâtre.
Il sera inutile pour vous et bien d'autres de vos camarades de prendre des cours de comédie, vous excellez !
Postulez aux césars peut même être un objectif largement envisageable.

Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 29/11/2021 à 13:17

Ça ressemble en effet à un vœu pieu. Rien de concret sinon de la communication. Mais c'est aussi son rôle.

CRIC 12 Il y a 1 mois Le 29/11/2021 à 12:38

Et après ??? On va travailler sur l'avenir du site !!! Quand on a dit ça on a tout dit.........