Aveyron : des appels à rejoindre le rassemblement de ce mercredi 1er décembre devant la SAM de Viviez

  • Des actions sont menées dont le blocage de la RD 840.
    Des actions sont menées dont le blocage de la RD 840. DDM - BHSP
Publié le

Les salariés de la fonderie SAM de Viviez poursuivent l'occupation jour et nuit de leur usine, suite à la liquidation judiciaire sèche prononcée par le tribunal de commerce de Toulouse le 26 novembre dernier.
 

Les salariés et les représentants CGT du personnel de la SAM préparent activement le grand rassemblement organisé ce mercredi 1er décembre à 11 h 30 à Viviez, devant la fonderie. Les soutiens solidaires et appels à rejoindre le rassemblement du 1er décembre se multiplient.

"Nous sommes Tous SAM"

Ancien président de la Région et du Grand Figeac, le Lotois Martin Malvy déclare  : " Nous sommes tous Sam. Je suis souvent intervenu en soutien de cette entreprise, fleuron de la Mécanique Vallée. Decazeville est l'un des territoires français qui ont été les plus meurtris par les mutations industrielles. Decazeville s'est redressée, courageusement, avec le concours de tous , de sa population, de ses élus. Aujourd'hui le Bassin et les espoirs suscités par des décennies d'action, sont une nouvelle fois et avec une rare brutalité, remis en cause, frappés avec une violence aggravée par les stigmates du passé.

"Tous devant SAM"

Pour le collectif Tous Ensemble pour le Bassin decazevillois :  " Les salariés ont décidé de s'opposer à la liquidation prononcée vendredi dernier et occupent l'usine. SAM est devenu le symbole national de la désindustrialisation de la délocalisation financière avec la duplicité du gouvernement. Le soutien aux SAM dépasse désormais largement les limites de notre Bassin.  Le Président Macron et son Premier ministre sont directement interpellés sur la décision de Rnault dont l'Etat est actionnaire. Mercredi 1er décembre, des manifestants provenant de départements voisins et plus éloignés viendront soutenir les SAM et le Bassin decazevillois (...) Tous devant SAM."

Préavis de grève

Pascal Mazet, conseiller régional PCF,  secrétaire USD CGT Santé action sociale Aveyron et membre de la commission exécutive fédération CGT Santé Action Sociale : "" L'USD CGT Santé action sociale de l'Aveyron dépose un préavis de grève départemental pour le mercredi 1er décembre 2021. La situation de la Sam et de ses 350 employés est très critique comme vous le savez.  Il est important que nous soyons nombreux et nombreuses à se rendre à partir de 11h devant la SAM avec les salariées et les milliers de personnes qui vont s'y rendre de toute l'Occitanie , déjà 20 bus sont prévus.  Je compte sur vous pour diffuser ce préavis de grève dans vos établissements à donner à vos directeurs, dans vos services et vos collègues. Je compte sur vous  pour vous porter gréviste !"

"Imposer d'autres choix"

L'UL CGT de Capdenac-Gare : "Les syndicats CGT Cheminots, ANRAS 12, Raynal et Roquelaure, les territoriaux, la fondation Optéo, le syndicat multipro et tous les militants retraités, actifs, privés d’emplois, de l’UL CGT de Capdenac-Gare, appellent à rejoindre la mobilisation régionale le 1er décembre à partir de 11h30 devant la SAM. Pour imposer d’autres choix et gagner un autre avenir, vivre et travailler dignement partout en Occitanie, ouvrir des perspectives de progrès social autour de créations d’emplois (pérennes et de qualité), d’investissements indispensables dans l’industrie et les services publics, l’augmentation urgente des salaires et la réduction du temps de travail à 32h. Covoiturage place du 14 Juillet à 11heures".

"Un scandale d'Etat"

Bertrand Cavalerie, premier secrétaire fédéral PS et conseiller départemental :  "La décision du tribunal de commerce concluant à une cessation d'activité pour la SAM entend mettre fin au terrible feuilleton de ce qui s'avère être l'agonie de l'entreprise.  La liquidation judiciaire va donc intervenir au terme d'un véritable assassinat économique, malgré la mobilisation responsable, exemplaire et citoyenne des forces vives du Bassin et des soutiens reçus (...) Grâce à la Solidarité exprimée et la formidable envie d’agir, un autre avenir semblait possible pour les 333 emplois ainsi directement menacés dans le Bassin, une nouvelle fois touché à cœur (...) Il s'agit là d'un scandale d'État que nous dénonçons avec la plus grande vigueur."

"Qui gouverne dans ce pays?"

Guilhem Serieys, ancien conseiller régional La France Insoumise: "Rappelons qu'un emploi supprimé dans l'industrie c'est 3 emplois indirects perdus. Des familles entières se retrouvent totalement démunies face à cette maltraitance sociale (...) Le gouvernement s'était en effet engagé à soutenir, à hauteur de 8 millions de garanties, le projet de reprise de Monsieur Bellity, et à convaincre Renault de l'accompagner. Une fois le refus de Renault prononcé, le gouvernement a déclaré, par la voix de Bruno Le Maire, que ce projet, pourtant soutenu par l'Etat n'était en réalité pas crédible ! Qui gouverne dans ce pays ? Renault ou le gouvernement ?"

"Ne pleurons pas, votons !"

Bruno Leleu (conseiller régional RN), et Jean-Paul Garraud (député européen et conseiller régional RN) : "Nous avions alerté la Présidente de Région à plusieurs reprises, notamment lors de la dernière assemblée plénière d’octobre, ne recevant de sa part qu’une réponse méprisante et approximative. Le groupe RN avait même proposé un plan au Conseil Régional pour sauver et pérenniser l’activité industrielle de la SAM. Carole Delga l’a refusé, préférant aligner de la monnaie de singe au lieu de sauver réellement les emplois."

Bernard-Hugues Saint-Paul
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Viviez

159000 €

Viviez : Ensemble immobilier comprenant : Une maison individuelle de type 4[...]

98000 €

Viviez : Maison de type 2 en plain-pied de vie avec jardin et cour sur le d[...]

139000 €

Maison mitoyenne avec garage terrasse et jardin + hangar attenant de 160m2 [...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?