Froid et chauffage... Un danger invisible menace

  • Le monoxyde de carbone, inodore, invisible et potentiellement mortel.
    Le monoxyde de carbone, inodore, invisible et potentiellement mortel. Repro Centre Presse -
Publié le

Avec l'arrivée du froid en Aveyron, les chaudières et autres appareils de chauffage et de production d'eau chaude tournent à plein régime. Mais attention à prendre quelques précautions nécessaires et obligatoires... Au risque d'être victime d'une grave intoxication.

Nous y voilà. Le froid arrive en force dans le département. Avec des températures négatives la nuit et des pare-brises à gratter le matin. Et pour garder son foyer au chaud, les Aveyronnais poussent leurs chaudières, qui avaient fonctionné jusqu'à présent au ralenti. Mais cela n'est pas sans conséquence car un ennemi invisible et inodore guette. Il s'agit du monoxyde de carbone (CO) qui se dégage quand la combustion des appareils qui fonctionnent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol n'est pas optimale.

Les symptômes qui peuvent vous alerter

Maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue sont les premiers symptômes de l'intoxication au CO qui se manifestent très vite et peuvent toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante qui peut conduire au coma et à la mort en quelques minutes. La prise en charge doit être rapide et peut justifier une hospitalisation spécialisée, alerte la préfecture de l'Aveyron sur son site internet.

Des chiffres à méditer

  • 0,1 % de CO dans l’air tue en une heure
  • 1 % de CO dans l’air tue en 15 mn
  • 10 % de CO dans l’air tue immédiatement
  • 8 intoxications sur 10 ont lieu au sein de l’habitat
  • 4 000 intoxications par an en France due au monoxyde de carbone
  • 100 morts  par an en France

Ce qu'exige la réglementation

Pour éviter toute intoxication au monoxyde de carbone, il faut absolument, et idéalement avant de remettre sa chaudière en route - mais il n'est jamais trop tard pour bien faire - faire entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié. C'est une obligation réglementaire, pas une option !

La réglementation exige aussi de faire effectuer le ramonage des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel.

Il faut bien sûr éviter de se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage tels que réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.

Même s'il est conforme aux normes françaises, un chauffage d'appoint à combustion ne doit pas fonctionner de façon prolongée.

Et bien sûr - c'est une question de bon sens - il ne faut jamais utiliser de groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : il doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments.

Dernière précaution à rappeler : pensez à bien aérer tous les jours votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid.

Enfin s'équiper d'un détecteur de monoxyde de carbone, qui peut être utile pour vous alerter sur le taux élevé de CO dans l'air de votre foyer, ne doit jamais se substituer aux précautions réglementaires mentionnées ci-dessus.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?