Primes, chèques, indemnités, chômage, pass sanitaire... Des changements dès le 1er décembre

  • Ce qui évolue dès ce mercredi.
    Ce qui évolue dès ce mercredi. Repro Centre Presse -
Publié le

Santé, travail, aides : les principaux changements à prévoir en décembre.

Chômage : travailler plus pour être indemnisé

Dès le 1er décembre 2021, il faudra avoir travaillé 6 mois (contre quatre précédemment) au cours des 24 derniers mois pour pouvoir être indemnisé par l'assurance chômage, rapporte Midi Libre. Cette nouvelle mesure concerne les personnes privées d'emploi dont le contrat de travail a pris fin à compter du 1er décembre 2021.

Autre nouveauté dès ce mercredi, la dégressivité de l'allocation-chômage pour les plus hauts revenus pour les personnes de moins de 57 ans dont le salaire dépassait 4 500 euros brut par mois, qui intervient à compter du 7e mois. Des conditions qui s"appliquent aux personnes dont la fin de contrat de travail intervient à compter du 1er décembre 2021, à l'exception de celles dont la procédure de licenciement a été engagée avant cette date.

Pass sanitaire désactivé sous condition

À partir du 15 décembre, le pass sanitaire sera désactivé pour les plus de 65 ans, vaccinés depuis plus de six mois et cinq semaines, qui n'auront pas reçu leur dose de rappel.

Et le pass sanitaire de tous les adultes qui n'auront pas reçu leur dose de rappel depuis plus de sept mois après la dernière injection sera désactivé à compter du 15 janvier.

100 euros : le chèque énergie

 Entre le 13 et le 22 décembre, 5,8 millions de ménages toucheront ce chèque de 100 euros qui peut être utilisé pour payer en ligne vos dépenses d'électricité ou de gaz naturel auprès de certains fournisseurs.

152,45 euros minimum : la prime de Noël

Versée aux bénéficiaires des minima sociaux, la prime de Noël se monte cette année à 152,45 euros minimum, et arrivera le 15 décembre via la Caf ou la MSA. 

100 euros : l'indemnité inflation

L'indemnité inflation de 100 euros sera versée à 38 millions de Français dont les revenus ne dépassent pas les 2 000 euros nets  par mois.  Elle sera versée en décembre pour les salariés de droit privé, les étudiants, les professions libérales, les agriculteurs, en janvier, les agents du public, puis ce sont les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires des minima sociaux et en février, les retraités. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?