Rodez : rock malgache sur la scène du Club ce mercredi

  • Le trio Loharano entouré par l'équipe du Club où il était en résidence artistique.
    Le trio Loharano entouré par l'équipe du Club où il était en résidence artistique. Centre Presse - Salima Ouirni
Publié le

Le Club propose son coup de cœur du trimestre, avec le groupe Loharano. Le trio malgache chante  des textes engagés abordant des sujets comme la  pollution, l’écologie, le social...le tout sur des mélodies et sonorités autochtones. Une fusion des genres à découvrir ce mercredi 1er décembre à 20h30. 
 

C'est la première fois qu'ils viennent en France. C'est la première fois qu'ils prennent un avion. Et c'est la première fois qu'ils se produiront en concert devant un public non malgache. Demain, mercredi, le trio Loharano (qui signifie source), venu tout droit de Madagascar,  donnera un concert exceptionnel au Club où il était  en résidence pour une semaine. Ce n'est pas par hasard que le groupe se retrouve à Rodez. Il y a 3 ans,  Fred Joao, le boss du Club, était en vacances, avec des collègues à Madagascar. Ils prenaient un verre où se produisait ce groupe local. "En les écoutant, j'ai pris une claque artistique", se souvient Fred Joao. Et d'ajouter, "sur le coup, je n'ai pas pu avoir le nom du groupe. Il n'y avait pas de flyers, pas d'affiches...".

Au Transmusicales à Rennes le 3 décembre

Durant trois ans, le patron du Club continue à les rechercher. "Le jour où j'ai eu leur nom, j'ai fini par trouver sur le net leurs coordonnées", se réjouit Fred Joao. Quelle n'a été sa surprise par la suite de voir qu'ils allaient se produire (vendredi 3 décembre)  au Trans (musicales) de Rennes. L'aubaine était trop belle de les faire venir à Rodez. Ni une, ni deux. Fred Joao et son équipe contactent le festival rennais pour s'entendre et les faire venir en résidence à Rodez, tout juste avant  leur concert aux Trans où les plus belles pépites mondiales se produisent, chaque année. 

"C'est l'occasion de les voir ici,  avant qu'ils ne prennent leur essor et ils sont bien partis pour. Nous sommes vraiment très contents et très fiers de recevoir Loharano. C'est le coup de cœur de notre programmation quadrimestriel", confie Fred Joao.

Pour Loharano, la fierté est partagée. C'est l'occasion de découvrir une partie de la France et de partager leur musique à la fois rock et métal. Une musique aux sonorités malgaches. "C'est un rock où l'esprit et la mélodie  malgaches dominent", explique la chanteuse guitariste Mahalia Ravoajanahary. Leurs compositions traitent des sujets locaux, leur communauté, de la pollution de l'île, de l'écologie, de l'emploi, du social..."Nous avons tellement de problèmes chez nous que nous préférons les mettre en avant plutôt que de nous exprimer sur des sujets internationaux", confie le trio. 

Pour mieux appréhender ce monde musical du trio Loharano, le Club invite  à le retrouver sur la scène, ce mercredi 1er décembre à 20h30 (participation libre). 

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?