Bassin de Decazeville : les opposants au projet Solena restent mobilisés

Abonnés
  • Les opposants au projet Solena rassemblés devant le fourgon Adeba-Tour, symbole de la réplique au Tri-Tour du Sydom.
    Les opposants au projet Solena rassemblés devant le fourgon Adeba-Tour, symbole de la réplique au Tri-Tour du Sydom.
Publié le

La campagne de communication sur les consignes de tri récemment engagée par le Sydom (Syndicat départemental des ordures ménagères) a incité les adhérents de l’Adeba (Association de défense de l’environnement du Bassin et alentours) à réagir.

Selon ces derniers, " bien loin d’une révolution comme le prétend le Sydom, cette initiative n’apporte aucune réponse à la nécessaire baisse des déchets, et encore moins à la prise en compte des protections de l’environnement et du climat, elle devrait tout au plus faire très légèrement baisser le poids de la poubelle noire car la plupart des produits maintenant recueillis dans les sacs jaunes ne seront pas recyclés en raison de la taille et de la complexité des matériaux ".

Pour eux, "la vraie révolution serait d’intensifier les actions en amont : en interdisant les emballages, en adoptant la vente en vrac, en instaurant la redevance incitative et en valorisant les biodéchets au plus près de leurs lieux de production".

La colline de Dunet surveillée de près

De multiples recours judiciaires engagés par l’Adeba et par des riverains opposés au projet Solena sont actuellement en cours, "nous avons de bonnes raisons d’être optimistes sur les conclusions et nous invitons le Sydom et Solena à tenir leurs engagements de ne pas lancer les travaux au site de Dunet tant que les recours ne sont pas jugés". Des craintes formulées par les anti-Solena qui assistent depuis une dizaine de jours au défrichage des abords du site en question.

Soutien aux salariés de Sam

Pour l’Adeba, "le maintien de l’activité de Sam à Viviez est essentiel, la fabrication des pièces doit continuer à se faire au plus près des chaînes de montage implantées en France, et non dans d’autres pays pour des questions de coût, de dumping social ou de normes environnementales laxistes".

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

21000 €

Decazeville : Terrain constructible de 2189 m² quasi plat avec chemin d'acc[...]

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

29000 €

Decazeville : Parcelles de terrains à bâtir libres de constructeur au sein [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?