Le Sénat lance sa mission sur la chasse après la mort de l'Aveyronnais Morgan Keane "pris pour un sanglier"

Abonnés
  • Le collectif demande "un meilleur partage des campagnes".
    Le collectif demande "un meilleur partage des campagnes". Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le

Le 2 décembre 2020, Morgan Keane trouvait la mort à Calvignac, dans le Lot, tué par un chasseur, lui aussi Aveyronnais. Depuis, ses amis militent pour "un meilleur partage des campagnes". L'auteure de la pétition qu'ils ont lancée en septembre sera entendue au Sénat mardi. 

Ils étaient 200. Samedi, les amis de Morgan Keane, le jeune aveyronnais de 25 ans, tué, en décembre 2020 à Calvignac, dans le Lot, où il résidait, par un chasseur, lui aussi Aveyronnais, ont organisé une marche blanche en la mémoire du jeune homme, entre les communes de Cajarc (Lot) et de Salvagnac-Cajarc (Aveyron), où il est enterré.

Ce rendez-vous symbolique en précède un second, programmé ce mardi au Sénat. En effet, ses amis, qui ont créé le collectif Un jour un chasseur quelques semaines après le drame, ont rendez-vous avec les parlementaires. En septembre dernier, ils avaient lancé une pétition, sur la plateforme dédiée du parlement. Celle-ci a atteint, en quelques semaines seulement, les 100000 paraphes nécessaires pour que la conférence des présidents s'en saisisse. 

Un rendu attendu pour l'été 2022

Pour la première fois depuis le lancement de cette plateforme, le Sénat a donc enclenché une mission de contrôle, comme le prévoit la loi. La semaine dernière, la sénatrice Maryse Carrère (Modem, élue dans les Hautes-Pyrénées) a été désignée présidente de la mission parlementaire et Patrick Chaize (LR, Ain) rapporteur. Pour démarrer les travaux, dont les conclusions sont attendues à l'été 2022, la mission a décidé de recevoir, en premier, Mila Sanchez, auteure de la pétition et amie d'enfance de Morgan Keane. "Il est important de commencer par cette audition pour bien comprendre l'origine de la pétition et les demandes qu'elle porte", a expliqué Patrick Chaize au moment de l'installation de la mission. 

Pour la suite des travaux, les sénateurs entendront des associations pour une régulation plus stricte de la chasse, des fédérations des sports de pleine nature, des organisations de chasseurs, des armuriers, des fabricants d'armes, de munitions, les ministères de la Transition écologique et de l'Intérieur, l'office français pour la biodiversité, l'ONF, les gendarmes et des assureurs...

La mission ira également sur le terrain afin de "mieux examiner les conditions dans lesquelles sont conduites les battues, sont formés les chasseurs et sont réalisés les contrôles". Le premier déplacement aura lieu dans l'Ain le 20 décembre.

L'interdiction de la chasse le dimanche et le mercredi

Du côté des amis de Morgan Keane, qui ont eu des soutiens publics de choix en la personne de l'acteur Pierre Niney mais aussi du journaliste Hugo Clément, qui ont fortement relayé la pétition, on demande un meilleur partage de la campagne et que les règles de chasse soient revues. Pour cela, le texte signé par 122 484 personnes, réclame "l’interdiction de la chasse le dimanche et le mercredi, sur l’ensemble du territoire français et sans possibilité aucune de dérogation". Les amis de Morgan Keane souhaitent aussi la révision de "la formation du permis de chasser (âge minimum, difficultés des épreuves, renouvellement du permis chaque année avec certificat médical et test psychologique)" ainsi que le renforcement général des règles : "Instauration d’une zone de protection autour des habitations égale à la portée maximale des armes utilisées, interdiction de l’alcool à la chasse, encadrement strict des battues et amélioration de la communication à leur sujet, mise en place de contrôles fréquents par des personnes étrangères aux fédérations de chasseurs pour faire respecter les règles de sécurité et rapporter les incidents en gendarmerie."

Une série de demandes qui se poursuit avec l'exigence d'un meilleur contrôle des armes ainsi qu'une révision ses sanctions encourues en cas d'accident.

Jean-Pierre Authier agacé par le « chasse bashing »

L’agitation autour des accidents de chasse et la pétition portée par les amis de Morgan Keane agace la fédération départementale de chasse. Son président, Jean-Pierre Authier, a pris la plume pour écrire à ses membres. Dans le texte, relayé par nos confrères du Petit journal, il dénonce "une campagne anti-chasse sans précédent et un chasse bashing en revenant sur l’accident qui a coûté la vie à Morgan Keane". Il s’en prend aussi au candidat EELV à la présidentielle, Yannick Jadot, qui, selon lui "cloue au pilori" les chasseurs "au prétexte que notre activité est meurtrière ou porte atteinte à la biodiversité". "L’un des effets pervers de leur propos est que nous recevons désormais de nombreuses plaintes de personnes qui dénoncent les comportements de vos équipes de chasse ou de vos chasseurs. […] On balance son voisin au motif qu’il chasse pour régler un conflit de voisinage ou simplement pour nuire et instaurer un climat de haine anti-chasse dans le village. […] S’il s’agit d’actes isolés, nous devons être vigilants à ce que ces mensonges ne trouvent pas écho auprès de nos concitoyens et je vous encourage à être vigilant bien sûr, mais aussi à communiquer autour de vous pour montrer le vrai visage de notre passion."

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

240 €

Studio Rodez dernier étage sans ascenseur, situé en haut de la rue du 11 no[...]

153700 €

Vue dégagée et imprenable, traversant et rénové, voici les maitres mots pou[...]

248 €

TYPE 1 DANS PETIT COLLECTIF AVEC COIN CUISINE ÉQUIPÉE ET PETIT BALCON, MENU[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?