Vaccination des moins de 11 ans : "une nécessité", mais un "bénéfice modeste" pour les enfants ?

  • Principal argument de Jean Castex pour vacciner les moins de 11 ans, éviter qu'ils ne soient des "transmetteurs" de la maladie.
    Principal argument de Jean Castex pour vacciner les moins de 11 ans, éviter qu'ils ne soient des "transmetteurs" de la maladie. Archives CP
Publié le

Le Premier ministre Jean Castex  y est favorable, mais pour la pédiatre Christelle Gras-Le Guen,  "il faut surtout vacciner les adultes" pour éviter les formes graves de la maladie.
 

"Ce sont des transmetteurs" : les termes sont du Premier ministre Jean Castex, ce samedi sur  sur France Bleu Alsace, pour justifier comme "une nécessité" la vaccination des enfants entre 5 et 11 ans, malgré les réserves posées par le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale. Le 23 novembre, il a lui-même été testé positif au Covid, contaminé par sa fille de 11 ans, selon France Info

Evidemment, selon le Premier ministre,  les enfants présentant des risques, souffrant de comorbidités ou vivant dans l’entourage d’une personne fragile, seront prioritaires.

Car il reconnaît que ces enfants "présentent des formes de la maladie qui sont bénignes dans l'immense majorité des cas", comme le dit Christelle Gras-Le Guen, présidente de la société française de pédiatrie, interrogée toujours par France Info. "Limiter la circulation du virus en vaccinant les jeunes enfants, pourquoi pas ? Mais il faut surtout en priorité vacciner les adultes pour les protéger des formes graves" a-t-elle ajouté. "Nous avons un niveau d'exigence en matière de sécurité de ce vaccin qui est encore plus grand que d'habitude compte tenu du faible poids de la maladie chez les enfants." La pédiatrie préfèrerait attendre d'avoir des données venues des Etats-Unis, où la campagne de vaccination dans cette tranche en est à la deuxième dose.

En ce moment, le virus circule énormément chez les enfants, mais leur niveau de défense immunitaire fait que les enfants ne présentent généralement aucun signe clinique de la maladie (ou seulement des symptômes légers).

Selon des chiffres de Santé Publique France en date du 3 décembre et publiés par L'Indépendant, sur les 92 507 décès en milieu hospitalier depuis mars 2020, seulement 28 personnes avaient moins de 19 ans dont 13 moins de 10 ans, soit 0,03 % des décès. 94,5 % des victimes avaient plus de 60 ans, et 83 % plus de 70 ans.

L. R.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?