Villefranche-de-Rouergue : le miel a plus que jamais sa place sur les tartines

Abonnés
  • Conseilles municipaux, membres des ruches municipales et du GDSA de l’Aveyron, se réjouissent de l’excellente récolte de miel de la ville qui profitera aux petits écoliers villefranchois./Photo  MCB
    Conseilles municipaux, membres des ruches municipales et du GDSA de l’Aveyron, se réjouissent de l’excellente récolte de miel de la ville qui profitera aux petits écoliers villefranchois./Photo MCB
  • Jean-Pierre Mangé, apiculteur, Jean-Marie Bugarel, conseiller municipal, et Michel Rives, du GDSA, sont fiers de la médaille d’argent obtenue au 36e concours régional des miels à Toulouse en novembre./Photo MCB
    Jean-Pierre Mangé, apiculteur, Jean-Marie Bugarel, conseiller municipal, et Michel Rives, du GDSA, sont fiers de la médaille d’argent obtenue au 36e concours régional des miels à Toulouse en novembre./Photo MCB
Publié le

Les apiculteurs des ruches municipales ont livré leurs pots de miel aux écoles maternelles de la ville.

Quarante pots au total qui iront régaler les enfants des écoles maternelles villefranchoises pour lesquels la municipalité a organisé des petits-déjeuners deux fois par semaine. "Si on pouvait remplacer le Nutella par le miel, ce serait l’apothéose !", confie Martine Razavi, conseillère municipale chargée de la petite enfance et des écoles. Un souhait de bonne hygiène de vie qui pourrait devenir réalité puisqu’elle ajoute : "Je suis agréablement surprise que le miel soit autant prisé par les enfants car ils l’apprécient beaucoup sur les tartines". Cette dernière envisage d’ailleurs un travail pédagogique sur le site des ruches municipales, avenue du Champ-des Chartreux. Mais si ces bouts de chou apprécient autant le miel de la ville c’est sans doute parce que la qualité est aussi au rendez-vous. "Ce cru 2021 est excellent, c’est un miel toutes fleurs, finement cristallisé, qui ressemble à du miel crémeux. Il reflète la flore de notre terroir avec les fruitiers de la vallée, trèfle blanc, mélilot des Causses et une pointe de châtaigner du Ségala pour le corser", détaille Jean-Pierre Mangé, responsable du rucher école. Parfumé et long en bouche, ce miel a d’ailleurs séduit le jury du concours des miels d’Occitanie, à Toulouse, organisé par le Syndicat d’apiculture méridionale qui lui a attribué la médaille d’argent. "On travaille pour la santé de l’abeille, des insectes, de la biodiversité. les abeilles sont un révélateur sympathique de notre capital santé", insiste Jean-Pierre Mangé. Le même se félicite du partenariat exemplaire noué avec les services municipaux ainsi qu’avec le Groupement de défense sanitaire de l’abeille (GDSA) de l’Aveyron, "un groupe dévoué dans lequel on échange nos compétences pour essayer de tendre vers l’excellence". Jean-Pierre Mangé ajoute également que des cours d’apiculture grand public vont voir le jour. "C’est un apprentissage long où l’on apprend tous les jours".

Jean-Marie Bugarel, conseiller municipal chargé de la condition animale, se félicite, lui, de "la transmission de bonnes pratiques et d’un nouveau rapport à l’abeille". À leurs côtés, Michel Rives, président du GDSA 12, souligne " l’exemplarité du rucher de Villefranche qui fait école dans d’autres départements. La clé de tous ça c’est la générosité, la disponibilité, l’empathie et la sympathie. Le succès passe par là ! "

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Rédaction 12
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

30000 €

Cette ancienne maison en pierre située dans la bastide est à distance de ma[...]

76500 €

Dans un quartier résidentiel à quelques minutes à pied du centre-ville,Empl[...]

230000 €

Une opportunité. A cinq minutes du centre de Villefranche de Rouergue, bell[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?