Salles-Curan : de nouvelles recrues à la brigade de gendarmerie territoriale

  • De gauche à droite  : Arthur Lecarpentier, le Major Sophie Ledard, Rémy Delvoye et Théo Bergeal
    De gauche à droite : Arthur Lecarpentier, le Major Sophie Ledard, Rémy Delvoye et Théo Bergeal Repro CPA
Publié le

Depuis quelques mois, la COB Ccommunauté de brigades) de Salles-Curan s’agrandit et change de têtes.

Après le départ d’Eric Vaillant c’est le Major Sophie Ledard qui a pris ses fonctions au 1er août. Âgée de 52 ans, elle est originaire du Calvados et s’est formée à l’école de Montluçon, seule école qui acceptait des filles en 1990. Avec plus de 30 ans de gendarmerie, elle a exercé en Lorraine, en Guadeloupe, dans le Loiret, le Lot, les Bouches-du-Rhône et enfin l’Aveyron à Espalion. Suite à sa prise de grade, elle a été affectée à la brigade de Salles-Curan. "Partout où je suis passée, dit-elle, j’ai aimé et apprécié les différentes régions. Toutes ces mutations ont été très enrichissantes, parfois très denses dans certaines unités". Si l’Aveyron est un pays tranquille, le contact avec la population n’est toutefois pas facilité par la crise Covid, les grands rassemblements comme les fêtes, la Sainte- Barbe des pompiers ou les vœux des municipalités ne pouvant avoir lieu. À la COB de Salles-Curan, le Major Sophie Ledard commande 17 militaires répartis en 3 unités : 4 à Vezins-du-Lévezou, 6 à Salles-Curan et 7 à Saint-Beauzély.

Parmi eux, les derniers gendarmes adjoints volontaires (GAV) arrivés :

-Théo Bergeal, 18 ans, a passé 3 mois à l’école de Fontainebleau après avoir décroché son baccalauréat à Toulouse. Son désir est de devenir sous-officier dans ce métier qui l’attire pour la diversité des missions, l’absence de routine, et pour l’esprit de famille qui règne au cœur d’une brigade. Il est arrivé à Saint-Beauzély fin août.

-Arthur Lecarpentier, 21 ans, vient de Normandie et d’une famille de gendarmes. Il apprécie, lui aussi, la vie en caserne et garde de bons souvenirs de ses itinérances au gré des mutations de son père. Malgré sa formation en espaces verts, il a préféré intégrer l’école de Châteaulin pendant 3 mois et a rejoint la COB de Salles-Curan fin septembre.

-Rémy Delvoye, 20 ans, vient de Cognac. Après le bac et la fac de droit, il est entré à l’école de Tulle pour 3 mois et a rejoint son poste à Saint-Beauzély à la mi-octobre. Il aime l’esprit famille des petites brigades.

Ces trois jeunes GAV fondent de grands espoirs dans leur nouveau métier : se mettre au service de la population, et non contre, rencontrer les gens pour faire de la prévention, non de la répression, être ouverts à la discussion avec pédagogie.

Ils ont signé un contrat de trois ans avec possibilité de gravir les échelons par concours interne au bout d’un an.

À la brigade de Salles-Curan, mardi, l’ambiance était détendue, amicale, et c’est là sûrement le ciment qui soude les gendarmes entre eux et les aide à surmonter les moments difficiles de leur métier.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

197000 €

J’ai visité ce bien pour vous, qui est loti dans un hameau entre Salles-Cur[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?