"Bien commencer 2022", l'objectif des équipes aveyronnaises

Abonnés
  • Pour leur premier match de l’année et de la phase retour, les basketteuses de l’EAB reçoivent le leader, Gimont.
    Pour leur premier match de l’année et de la phase retour, les basketteuses de l’EAB reçoivent le leader, Gimont. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Les Rafettes débuteront l'année avec un déplacement à Grenoble pour les 16es de finale de la Coupe de France.
    Les Rafettes débuteront l'année avec un déplacement à Grenoble pour les 16es de finale de la Coupe de France. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Amélie Fixes et ses coéquipières du Roc se déplaceront à Mende pour la 10e journée du championnat.
    Amélie Fixes et ses coéquipières du Roc se déplaceront à Mende pour la 10e journée du championnat. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Les Castonétois commenceront 2022 sur la pelouse de Toulouse Rodéo.
    Les Castonétois commenceront 2022 sur la pelouse de Toulouse Rodéo. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Les rugbymen de LSA se déplaceront à Argelès-sur-Mer.
    Les rugbymen de LSA se déplaceront à Argelès-sur-Mer. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

La plupart des clubs aveyronnais évoluant au niveau régional retrouvent le chemin des terrains le week-end des 8 et 9 janvier. L’occasion de faire un point sur la reprise.

Mauvais temps de décembre, crise sanitaire, blessures, ou encore trêve hivernale, sont autant de raisons qui ont tenu les sportifs aveyronnais loin des terrains. Et ce, depuis plus ou moins longtemps.

L’heure est désormais à la reprise pour les équipes aveyronnaises de handball, de foot, de basket et de rugby. Parmi elles, les formations qui disputent les championnats régionaux comptent "bien commencer 2022". Même si, au vu de l'évolution de la pandémie en France ces dernières semaines, elles ne sont pas à l'abri de quelques perturbations de calendrier.

Repartir sur de bonnes bases 

Si les équipes aveyronnaises ont, pour la plupart, terminé l'année bien lancées, comme LSA et Millau (Fédérale 2), Decazville et Saint-Affrique (Fédérale 3), pour le rugby, ou encore les Rafettes, premières de Division 2 et qualifiées pour les 16es de la coupe de France, la reprise est l'occasion de repartir sur d'encore meilleures bases. 

Du côté des Rocettes, la trêve a permis aux handballeuses de souffler. "On en avait besoin, on a eu une grosse première partie de saison", reconnaît la capitaine de l'équipe, Amélie Fixes. Les Ruthéno-Castonétoises, premières de leur poule de Nationale 3, ont repris l'entraînement lundi 3 janvier, "avec de l'intensité", souligne-t-elle. Car il leur reste quatre matches pour conserver la tête et accéder à la poule haute, pour tenter de décrocher le ticket de la montée. Et avec la reprise, les Rocettes ont retrouvé un effectif plus fourni avec le retour de joueuses blessées. "Agathe (Vernhes) et Rachel (Bellegarde) reviennent", se réjouit la capitaine, qui espère revenir victorieuse, avec ses coéquipières, du déplacement à Mende, samedi 8 janvier.

L'efficacité d'une équipe est indissociable de son collectif. Et ce n'est pas Yoan Boscus qui dira le contraire. L'entraîneur d'Onet (Régional 1), qui a "la sensation d'avoir des joueurs frais, physiquement" n'a pas attendu la nouvelle année pour les faire travailler. Il faut dire que les Castonétois n'ont pas touché au championnat depuis le 4 décembre à cause de reports de journées. C'est d'ailleurs avec un match de rattrapage, sur la pelouse de Toulouse Rodéo, qu'ils commenceront 2022, samedi 8 janvier. "L'objectif est de bien terminer la phase aller, il nous reste encore trois matches, précise le tacticien, mais il faut aussi qu'on aille chercher des points à l'extérieur, chose qu'on n'a pas faite depuis trois rencontres." Avant d'ajouter : "Tous les feux sont au vert !"

Jongler avec les incertitudes

La reprise avec le plus de renouveau reste celle des Loups. Le XIII villefranchois (Elite 2) a connu une trêve un peu mouvementée avec le départ de son entraîneur Mark Faumuina, remplacé par son prédécesseur, David Collado. Pour le nouveau coach et ses joueurs, ces deux dernières semaines ont été l'occasion de "remettre de nouvelles bases de travail", assure Collado, qui connaît bien la plupart des joueurs de l'effectif puisqu'il les a entraînés jusqu'en 2020. S'ils ont d'abord travaillé sur le physique, cette semaine est consacrée "au collectif et au plan de jeu", indique l'entraîneur. 

"Du côté des joueurs et du staff, je sens que tout le monde a envie de bien faire pour ce dernier match de la phase aller. Même si j'ai quelques incertitudes sur la rencontre, car je ne connais pas l'équipe en face", glisse Collado. Les Loups espèrent bien commencer l'année en recevant Entraigues (Vaucluse), dimanche, avec un effectif, pour l'instant presque complet. "Cette semaine nous n'avions qu'un absent et un joueur est suspendu pour le match de dimanche, alors ça va." 

Avec les contaminations au Covid-19 en hausse et les changements incessants de protocole d'isolement, il n'est pas facile toutes les semaines de décider d'un groupe. C'est notamment le cas chez les basketteuses de l'Elan Aveyron (Nationale 3), qui reçoivent Gimont, équipe leader, samedi 8 janvier. "Il y a beaucoup d'incertitudes pour ce match, constate Nicolas Flottes, l'entraîneur, une ou deux joueuses sont cas contact et doivent se faire tester". L'EAB compte aussi deux blessées, Alizée Pélopidas et Auréa Laval. Mais le coach insiste : "On va faire tout ce qu'on peut, mais on ne va pas se prendre la tête !" Une bonne résolution.

Egalement au programme le week-end des 8 et 9 janvier : les Rafettes se déplacent à Grenoble pour les 16es de finale de la coupe de France, et en rugby (Fédérale 2), Millau reçoit Castelnaudary et LSA se déplace à Argelès-sur-Mer. Enfin, en basket-ball, Rodez (Prénationale) reçoit Monstatruc.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?