Rodez : le non-retour du marché place de la Cité est définitivement acté

  • Le marché place de la Cité est désormais de l'histoire ancienne.
    Le marché place de la Cité est désormais de l'histoire ancienne. CP - José A. Torres
Publié le , mis à jour

"Le non-retour du marché sur la place de la Cité était acté par toutes les parties concernées", a rappelé la municipalité à quelques jours du marché ce samedi, et du mouvement d'humeur prévu par des commerçants non-sédentaires opposés à ce non-retour.
 

En organisant cette conférence de presse, hier après-midi, dans la salle du conseil municipal, les élus membres du Comité Foires et marchés de la ville entendaient bien ainsi, "rétablir la vérité" sur un dossier qui empoisonne depuis des mois les relations entre la Ville et une partie des commerçants non-sédentaires du marché de Rodez. En programmant cette petite remise au point à l'avant-veille du marché hebdomadaire du samedi matin, la Ville  en profitait pour couper l'herbe sous le pied des commerçants non-sédentaires de l'Apama (

L'Apama mène la fronde sur le marché

Bien décidé à rappeler à la Ville les engagements pris au sujet du retour du marché place de la Cité, l'Apama et ses soutiens ont mobilisé leur troupes pour mener une action.  Celle-ci se déroulera ce samedi 8 janvier au matin, en marge du marché. Là, vers 11 heures, les commerçants non-sédentaires qui prendront part à l'action seront invités à délaisser leurs étals, pour se retrouver tous vêtus de noir (même les masques) place de la Cité. De là, ils interpelleront les passants et leur demanderont de les soutenir  en portant un autocollant  mentionnant "J'aime mon marché place de la Cité". De là, les manifestants partiront en direction de la place de la mairien où ils espèrent bien rencontrer des élus de la majorité afin de leur faire entendre leur volonté d'un retour du marché, place de la Cité.

 

Association de Promotion et d'Animation des Marchés de l'Aveyron) et de ses soutiens, celui de Rodez citoyens notamment, qui ont programmé une action, samedi matin, en marge du marché, pour redire leur attachement à la place de la Cité et inciter la mairie à revoir sa position sur le non-retour du marché à cet endroit, "comme  on nous l'avait promis quelques mois plus tôt, au  moment du déménagement du marché pour cause de rénovation de la place", a précisé la représentante de l'Apama.

"C'est vrai, on l'avait dit", reconnaît sans détour la municipalité par la voix de son adjointe Monique Herment-Bultel. "Mais les choses ont changé entretemps et il y a  eu l'épidémie. La place de la Cité devenue exclusivement piétonne a continué à vivre sans son marché. À très bien vivre même", insiste celle qui représente aussi la Ville au comité foires et marché. "Les 10 commerçants autour ont déployé leur nouvelle  terrasse sur la place. Une place qui en  accueillera bientôt deux autres. Autant d'affaires qui ,même si elles se gardent de le dire,  verraient plutôt d'un mauvais œil leur terrasse rangée une journée par semaine pour laisser la place au marché."

"Travailler ensemble au choix du futur marché"

Pour "bien-faire les choses", la Ville est allée interroger les non sédentaires concernés. Même l'avis des clients aurait été pris en compte. "Il faut le reconnaître, le non-retour du marché place de la Cité ne s'est pas imposé d'un coup à nos yeux, mais c'est petit à petit  qu'il s'est présenté comme une évidence. Bien sûr que les 230 commerçants non-sédentaires ne partageraient pas le même avis, mais au final il fallait bien décider", poursuit l'adjointe. Alors au regard de l'avis des uns et des autres et dans un contexte de remaniement de l'hyper centre qui a vocation  à devenir exclusivement piéton, la municipalité a tranché : le marché ne reviendra pas place de la Cité.

"Lorsque la halle couverte sera  devenue une réalité (début 2024) matérialiser le marché tout autour sur les places de la mairie et Sainte-Catherine sera une évidence, estime Monique Hermént-Bultel. Mais cela, nous le déciderons tous ensemble lors d'une prochaine réunion du Comité des foires et marchés". HIstoire de montrer un peu plus son attachement à la démocratie participative, l'élue rappelle qu'elle a d’ores et déjà demandé aux services techniques de la Ville de plancher sur la faisabilité de plusieurs lieux d'accueil possibles du marché, place Foch, place de la mairie, place de la préfecture ou encore rue Louis-Blanc ou carrefour Saint-Etienne. "Les sites d'accueils  possibles ne manquent pas, c'est pourquoi j'invite les membres du comité à se retrouver le 24 janvier prochain, pour travailler sereinement et décider ensemble de cette prochaine installation", conclut Monique Herment-Bultel sur le ton de l'apaisement.

 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

432 €

Appartement en cours de rénovation: Sas d'entrée avec grand placard, pièce [...]

291 €

Entrée avec placard, pièce avec coin cuisine (frigo, hotte, plaques, élémen[...]

524 €

Sas d'entrée (placard), séjour- cuisine (meubles hauts, hotte, plaque, four[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?