Rodez : Jean-Michel Cosson quitte la majorité municipale

  • Jean-Michel Cosson était aux côtés de Christian Teyssèdre depuis 2008.
    Jean-Michel Cosson était aux côtés de Christian Teyssèdre depuis 2008. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

L'historien ruthénois a annoncé cette semaine son départ de la majorité municipale pour devenir un élu "indépendant". Pour ce dernier, "le maire s'enferme de plus en plus dans sa bulle". 
 

Pour Jean-Michel Cosson, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Le 14 décembre dernier, lors d'un conseil d'agglomération, l'élu ruthénois découvre qu'il ne siègera plus au conseil d'administration du musée Soulages et à la direction générale du conservatoire de l'Aveyron. Ses camarades de la majorité municipale, Christophe Lauras et Joseph Donore, sont nommés à sa place. Pour Jean-Michel Cosson, "c'est une basse manœuvre politique" pour l'écarter des affaires. Et l'épilogue surtout de plusieurs mois de tension avec le maire Christian Teyssèdre, qu'il tient toujours pour responsable d'avoir "soutenu" un autre binôme de la majorité (Lauras-Bezombes) face au sien lors des dernières élections départementales. "Cela a provoqué notre échec face aux candidats d'Arnaud Viala", enfonce l'historien. 

"Un silence des élus qui n'augure rien de bon"

Cette semaine, via un communiqué de presse, il a donc annoncé son départ de la majorité municipale dans laquelle il siège depuis la première heure, en 2008. Une décision qu'il dit "mûrement réfléchie" et conséquence de "désaccords tant sur la forme que le fond". Aux premiers rangs desquels, Jean-Michel Cosson reproche au maire "ses tergiversations à propos des deux derniers immeubles à construire à Combarel où j’ai été le seul élu de l’agglomération à voter contre", "son manque d’écoute" et un "silence des élus qui n'augure rien de bon de l'avenir face à un maire qui s'enferme de plus en plus dans sa bulle".

"Chacun est libre", pour Christian Teyssèdre

Contacté ce lundi pour réagir à ce départ, Christian Teyssèdre n'a pas souhaité "entrer dans la polémique". Juste a-t-il précisé que "chacun était libre de faire ce qu'il voulait" mais que "la cohérence lorsqu'on s'est fait élire grâce à une liste depuis 14 ans, c'est de démissionner purement". Et ainsi ne plus siéger au conseil municipal, comme à celui de l'agglomération.

Réélu avec 55,17% des voix lors du second tour des dernières élections municipales en juin 2020, Christian Teyssèdre possède toujours une majorité confortable pour les cinq prochaines années au conseil municipal. Sa liste compte encore 27 conseillers, contre 8 de l'opposition partagée entre Rodez Citoyen (4), la droite (3) et... Jean-Michel Cosson.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

418 €

Entrée avec placards, séjour avec terrasse, cuisine avec placards, hotte, p[...]

320 €

A deux pas du centre ville de RODEZ, dans un immeuble calme et sécurisé, av[...]

288 €

Studio à l'entresol situé avenue de Bordeaux à Rodez à proximité immédiate [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
claudius Il y a 17 jours Le 11/01/2022 à 19:37

Jean mi qu'est ce que tu es allé faire en politique aussi