En raison du télétravail, les bars et restaurants de Rodez de moins en moins fréquentés

  • Avec les mesures sanitaires et maintenant le télétravail, les fréquentations sont en forte baisse dans les restaurants de Rodez.
    Avec les mesures sanitaires et maintenant le télétravail, les fréquentations sont en forte baisse dans les restaurants de Rodez. Repro CPA
Publié le

Depuis le retour au télétravail général, les restaurants et bars de Rodez souffrent encore plus de la disparition de leurs clients. Une difficulté de trop pour certains établissements.

"Les gens ne veulent pas prendre de risque", constatent les établissements de Rodez. Depuis le retour généralisé du télétravail et alors que le nombre de cas Covid-19 ne cesse de grossir, les restaurants font rarement le plein de couverts.

"On ne peut plus faire de grande table, plus de repas d'entreprises... Et les gens mangent chez eux ou au bureau", déplorent Benjamin Berges et Samantha Villet du bar/restaurant Le Coq de la Place. "D'une manière générale, dès qu'il y a des annonces du gouvernement, on sent que les gens attendent avant de sortir. De notre côté, on doit être sur une baisse de fréquentation de -20 à -30%".

Attablés au comptoir du Coq de la Place, deux fournisseurs de Raymond Boisson confirment cette tendance générale dans toute l'Occitanie : "il y a un climat anxiogène, et l'idée de devoir rester assis casse un peu la convivialité. Alors les gens restent chez eux. Même à Toulouse, les restaurants sont très touchés car ils ne peuvent plus compter sur les repas d'entreprises. Après, pour le soir, il y a toujours des étudiants qui sortent quoi qu'il arrive".

"À quoi bon un pass sanitaire ?"

"Ça fait deux ans qu'on est impuissant", rappelle Benjamin Berges. Même son de cloche à deux rues de là, au Pub de Rodez, pour qui cette crise n'en finit plus. "On est à -50% depuis notre réouverture le 19 mai. Ce mois de décembre a été le meilleur, et pourtant il n'y avait personne", soupire le gérant Francis Rongier. 

Le télétravail ne vient rien arranger : "on ne voit plus beaucoup de personne en journée. Les ouvriers aussi, ils se préparent des paniers repas. Et je les comprends". De plus, les jeunes "ne prennent plus le risque de sortir et ils restent chez eux. À quoi bon avoir mis en place le pass sanitaire", se demande le gérant.

Un nombre de couverts impossible à prévoir en cuisine

En cuisine, il est devenu plus difficile d'anticiper la fréquentation de son établissement. "C'est très aléatoire. La semaine passée, on avait du monde tous les jours, et là il n'y a plus personne", explique la gérante du restaurant Les Colonnes, Karine Loiseau.

"Il n'y a pas d'explication particulière, alors de notre côté on s'adapte au jour le jour. Maintenant, on prévoit un plat du jour pour 30 couverts, et on en garde un second sous la main au cas où on aurait plus de monde"

La patronne du restaurant relève aussi une évolution des habitudes des clients. Ils sont certes moins nombreux à s'attabler en semaine, mais surtout moins nombreux à utiliser leur carte tickets-restaurants. "Les gens se préparent leur repas ou mangent au bureau la plupart du temps. En revanche, ils viennent le week-end utiliser leurs cartes restaurant, maintenant que c'est possible". 

Les bureaux sont vides

"Cette annonce de télétravail, ça nous démoralise", déplore Aurélie Langel, gérante du Kiosque de Rodez. Les fêtes de fin d'année avaient pourtant ramené du monde dans le restaurant, "il y avait une bonne ambiance, les gens se sont fait plaisir", mais le retour au télétravail met un frein à la fréquentation.

"On est entouré de gros bureaux, mais là il n'y a plus personne à l'intérieur... Mais qu'est-ce qu'on peut y faire ?", constate Aurélie Langel, avant de positiver. "Avec le retour des soldes, s'il fait beau, ça va faire sortir les gens. Et nous ne sommes pas les plus à plaindre, la situation doit être beaucoup plus compliquée dans les restaurants en pleine campagne".

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

248 €

TYPE 1 DANS PETIT COLLECTIF AVEC COIN CUISINE ÉQUIPÉE ET PETIT BALCON, MENU[...]

480 €

Agréable appartement T1 bis, lumineux, possédant une cuisine équipée ouvert[...]

353 €

Entrée, séjour avec coin cuisine (séparation bar, plaques chauffantes frigo[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?