Covid-19 : désactivation de 800 000 pass sanitaires le 15 janvier, êtes-vous concerné ?

  • Samedi 15 janvier, potentiellement 800 000 pass sanitaires seront désactivés pour les personnes de 18 à 65 ans n'ayant pas effectué leur dose de rappel.
    Samedi 15 janvier, potentiellement 800 000 pass sanitaires seront désactivés pour les personnes de 18 à 65 ans n'ayant pas effectué leur dose de rappel. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Jusqu’à 800 000 personnes risquent de voir leur pass sanitaire désactivé samedi 15 janvier, à moins d'effectuer leur dose de rappel ou de justifier une infection récente au Covid-19.

Samedi 15 janvier, potentiellement 800 000 pass sanitaires - bientôt transformés en pass vaccinaux - seront désactivés, pour les personnes de 18 à 65 ans n'ayant pas effectué leur dose de rappel (l'échéance des plus de 65 ans était quant à elle fixée au 15 décembre 2021).  

Une alerte sur TousAntiCovid

Depuis quelques semaines, l'application TousAntiCovid, qui héberge les QR Codes des pass sanitaires, affiche une alerte en cas d'expiration du document dans les 21 jours qui suivent - tout en affichant régulièrement des notifications à ce sujet.

Pour rappel, le pass sanitaire expire si aucune dose de rappel n'a été effectuée dans les sept mois après la dernière injection du cycle vaccinal.

Pour les personnes disposant d'un smartphone et souhaitant utiliser TousAntiCovid, le plus simple est de se rendre dans la rubrique "Ouvrir mon carnet", pour retrouver son pass sanitaire.

En cas d'expiration prochaine, ce dernier est chapeauté par une bande jaune précisant la date de l'échéance. Il s'agit du 15 janvier pour les 18-65 ans vaccinés avant le 15 juin 2021 (sept mois plus tôt).

Avant d'effectuer cette vérification, il est impératif d'intégrer à l'application tous les documents pouvant ouvrir droit au pass sanitaire, qu'il s'agisse de la vaccination ou d'une infection. Scanner le QR Code d'un résultat de test (PCR ou antigénique) positif de plus de 11 jours permet ainsi de prolonger son pass sanitaire de six mois.

Dose de rappel dès trois mois après la dernière injection ou infection

Pour ceux qui ne désirent pas utiliser l'application TousAntiCovid, un bref exercice de calcul mental est nécessaire.

Pour calculer l'échéance de son pass sanitaire, il suffit d'ajouter sept mois à la date de la dernière injection du cycle vaccinal, ou six mois à la date du test (PCR ou antigénique) montrant infection au Covid-19. C'est donc avant l'une de ces deux échéances - selon son cas - qu'il est impératif d'effectuer sa dose de rappel, afin de prolonger ou récupérer son pass sanitaire.

Cette dose de rappel peut désormais être effectuée dès trois mois après sa dernière injection ou infection.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?