Football : à Onet, le retour en grâce de Bala Fofana

Abonnés
  • Bala Fofana, la tête et les jambes font désormais corps.
    Bala Fofana, la tête et les jambes font désormais corps. CPA - Jean-Louis Bories
Publié le

Pleinement épanoui dans le club castonétois, l’attaquant ruthénois Bala Fofana donne toute la mesure de son talent avec huit buts inscrits en huit matches. Rencontre avec celui qui pointe à la 3e place du classement des buteurs de la poule C de Régional 1 à la veille de recevoir le leader Lourdes, ce samedi 15 janvier au stade de La Roque (18 heures).
-> MISE A JOUR : match reporté à cause de covid à Lourdes.

Sa route semblait toute tracée après avoir passé l’essentiel de sa formation chez le grand voisin du Raf et enquillé les buts comme des perles dans toutes les catégories de jeunes, souvent en étant surclassé. Allant même jusqu’à titiller le groupe CFA (2015-16) à l’aube de son vingtième anniversaire en s’offrant une entrée en jeu avec l’équipe fanion. Seulement la vie n’est jamais un chemin simple et les obstacles sont venus se mettre en travers de l’avenir radieux promis à Bala Fofana, gâchette sous le maillot de l’OCF depuis 2019.

"Chez les jeunes en Nationaux, je mettais des doublés contre Saint-Étienne, Clermont tout en étant surclassé. Même si un problème de croissance (maladie d’Osgood, NDLR) a freiné ma progression, j’ai toujours marqué des buts", avoue l’ancien ruthénois. Et cela malgré un passage réussi vers les seniors en compagnie de la réserve ruthénoise en DH (désormais R1), et une saison ponctuée par une montée en N3. "C’est mon plus gros titre même si nous avions remporté la coupe du midi en 15 ans", concède-t-il. La suite logique arrive et Laurent Peyrelade, tout juste arrivé sur le piton, l’intègre au groupe de préparation pour la saison à venir.

"Rodez ne m’a pas donné la chance que j’aurais méritée"

C’est à ce moment que le destin de la vie va venir l’endeuiller : "Je venais de perdre mon papa. Je devais aller travailler pour remplir le frigo de ma famille. Je n’avais pas le choix. Les responsabilités sont arrivées très tôt pour moi. Alors, des fois, j’arrivais en retard aux entraînements. Je pense qu’il ne comprenait pas cela. J’ai fait la moitié de la préparation et je suis reparti avec la réserve. Je n’ai plus jamais eu ma chance. Mon image était ternie aux yeux du coach, Pourtant avec la N3, je continuais à marquer. Rodez ne m’a pas donné la chance que j’aurais méritée. J’ai pourtant rencontré des gens formidables au Raf qui ont toujours cru en moi et qui m’ont aidé dans ma jeunesse. Les Albespy, Bobek, Nico Trottier, Steph’Calvel et Flo’Rech ou encore Éric Pierre ", raconte Fofana.

L’heure du départ sonne alors pour l’enfant de Rodez. Afin de se relancer, le goleador choisit le voisin castonétois et son coach Yoan Boscus, qui lui fait les yeux doux. "Yoan m’a toujours voulu dans son équipe, c’est important pour moi. Et aujourd’hui, je me régale et prends beaucoup de plaisir. Je viserai toujours le plus haut possible ", avoue-t-il. Des propos corroborés par son entraîneur actuel : "J’ai toujours porté un intérêt sur Bala, nous sommes très heureux de l’avoir parmi nous. Ses qualités sont nombreuses, c’est un vrai attaquant, très aspiré par le but. Les statistiques parlent pour lui. On le sent épanoui, c’est l’essentiel."

Ubatelo, ex d’Onet et défenseur actuel d’Auch : "Je suis fan"

Après deux premières saisons tronquées, l’avant-centre de 27 ans fait donc parler la poudre depuis le mois de septembre dernier avec huit buts dont trois doublés face à Auch, Tarbes et Rodéo. L’une de ses principales victimes, le défenseur central d’Auch et ancien castonétois, Randy Ubatelo ne tarit pas d’éloges concernant le buteur jaune et bleu : " Je l’ai connu quand je jouais à Onet, il était au Raf. Je suis fan du joueur, c’est un attaquant complet qui aurait pu largement jouer plus haut. J’apprécie l’affronter, c’est un joueur fair-play. " Qu’a-t-il manqué au Castonétois pour aller plus haut ? Il répond : "Un coach qui croit en moi. Je reste persuadé que quelqu’un comme Flo’Rech (coach de la réserve de Rodez, NDLR), s’il avait été à la tête d’une équipe première, j’aurais fait partie de son groupe. " Ubatelo de compléter : "Peut-être un cadre, pour être plus accompagné. Dans le style des clubs de Vendée . "

Ce samedi soir, le natif du piton d’origine guinéenne aura à cœur de démontrer à ses deux devanciers au classement des buteurs, les Lourdais Seguret et Fau, qu’il faudra compter sur lui et ses partenaires jusqu’au bout, dans une saison qui n’en est pas encore à la moitié.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Mickaël Nicolas
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

189000 €

En EXCLUSIVITÉ pour vous chez NEOWI Rodez, découvrez ce SUPERBE T5 DUPLEX d[...]

279000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Sur le s[...]

540 €

ONET-LE-CHÂTEAU Secteur Les Balquières : Dans une résidence neuve, appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?