Vœux, bilans et prévisions à l’ordre du jour du conseil municipal

Abonnés
  • Le maire rappelle que le recensement de la population est programmédu 20 janvier au 19 février. Le maire rappelle que le recensement de la population est programmédu 20 janvier au 19 février.
    Le maire rappelle que le recensement de la population est programmédu 20 janvier au 19 février.
Publié le

Pour respecter les consignes gouvernementales en cette période de pandémie, c’est par un bulletin municipal et par voie de presse que le maire Yves Mazars est contraint d’adresser à la population au nom des conseillers ses plus sincères vœux de bonheur, de santé et de réussite. Le maire tient à rappeler les actions menées lors du dernier exercice : renouvellement de l’adhésion au service de médecine professionnelle et préventive du centre de gestion de l’Aveyron, mise en place du guichet numérique des autorisations d’urbanisme, adhésion au groupe assurance des risques statutaires 2022-2025.

Concernant les travaux, Yves Mazars cite la création d’un collecteur des eaux de pluie au Bois de la Rivière, la reprise d’un mur de soutènement sur un chemin rural à Valès, le goudronnage d’accès communaux et l’aménagement paysager à la Cau et au Bruel et la mise en sécurité de l’entrée ouest du bourg qui comprend la création d’un chemin piétonnier dans le cadre d’une amélioration de la sécurité, le déplacement de la conduite d’eau potable, l’enfouissement de réseaux secs, la reprise de branchements de réseaux humides et la réfection de la bande de roulement de la RD 285 avec l’aménagement d’écluses.

Une maison de l’enfance ?

Pour 2022, le conseil étudiera des demandes de subventions provenant du club de rugby de Rodez et de l’association équestre Cavale en Vallon de Clairvaux. Il se positionnera sur la réalisation d’un projet de lotissement privé au village de Ruffepeyre, un réseau de récupération des eaux de pluie s’avérant nécessaire.

Il réfléchira sur le devenir du bâtiment qui abritait le bar restaurant aujourd’hui désaffecté : "Il apparaît qu’un besoin en garderie petite enfance se fait sentir sur la commune et sur tout le territoire du Pays rignacois. La création d’une structure de type maison d’assistante maternelle ou micro crèche est donc à l’étude " explique le premier magistrat qui se pose la question de "l’adaptabilité du bâtiment, du coût de l’investissement, des subventions accordées et de l’équilibre nécessaire pour l’installation d’un tel service ".

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?