Rodez : le public répond présent aux portes ouvertes des Compagnons du devoir

Abonnés
  • Les gestes sont précis.
    Les gestes sont précis. CPA - RB
Publié le

L'institution du 6, impasse Cambon, à Rodez ouvre ses portes au public durant tout le week-end. L'occasion  de découvrir l'une ou l'autre des 31 formations proposées au sein de la maison des Compagnons du devoir.

Le son ne trompe pas. Dès les premiers pas dans l'impasse Cambon, la quiétude des lieux est quelque peu perturbée par le son sec et répété produit par une pointe en acier   qu'on frappe sur la pierre.  Sous les coups répétés et précis du jeune tailleur de pierre, la matière brute prend forme et se transforme  en ce qui deviendra bientôt le support gravé d'un magnifique chapiteau d'église. Les traits sont précis. La concentration du jeune homme est  palpable. La moindre erreur, un coup trop fort et il faut tout recommencer. Mais malgré son jeune âge et ce qui pourra s'apparenter à un manque d'expérience, la main ne tremble pas. C'est là la force de l'apprentissage acquise au fil des mois auprès des Compagnons du Devoir.

Comme Jérôme le tailleur de pierre, ce samedi,  les Compagnons ont multiplié les ateliers de démonstration : plombiers, couvreurs, chauffagistes, etc.  Et à chaque fois pour réaliser des pièces d'exception. À l'image des charpentiers qui ont tout simplement opté pour la réalisation d'une charpente à l'ancienne. Histoire de compliquer les choses, cet élément de charpente a été bâti à l'échelle 1/1 et uniquement avec des pièces de bois récupérées  sur d'anciennes bâtisses vouées à la démolition. L'expérience se poursuivra  en mars,  lors de la prochaine session des portes ouvertes, avec l'entrée en lice des couvreurs qui couvriront la charpente avec de la lauze, également récupérée ici et là.

Comme à chaque portes ouvertes, les Compagnons  - ils sont près de 70  actuellement à Rodez – sont nombreux à s'investir pour faire connaître leur métier aux jeunes à travers  cette filière de l'excellence. Un jeune public également séduit par ce mode de formation au long cours. "Notamment lorsque pour parfaire son expérience, le jeune artisan compagnon décide de prendre la route et devenir Compagnon du tour de France" explique Ruben Van Frenterghem, le prévôt de la maison des compagnons de Rodez. À tout juste 25 ans, le jeune homme va bientôt achever son action à la tête de la Maison des compagnons. "En septembre, cela fera trois ans que je suis prévôt à Rodez", sourit celui qui aspire désormais à se lancer dans un tour d'Europe professionnel. Durant ces trois années de prévôt, il a tout régi sur place. "Une sacrée responsabilité pour un jeune de 22 ans, fait justement remarquer  un papa visiblement admiratif face à autant de maturité. C'est aussi ça la force des Compagnons", conclut-il avant poursuivre la visite des lieux. 

La Maison des compagnons du devoir sera encore ouverte  à la visite aujourd'hui. Pour en savoir davantage : Compagnons du devoir, 6 impasse Cambon, à Rodez, 05 65 68 03 32.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

378 €

Sas d'entrée - coin cuisine avec 2 feux gaz, frigo, hotte, placards avec pi[...]

343 €

T1Bis au 1er Entrée avec placard, séjour avec coin cuisine (frigo, plaques,[...]

231 €

Pièce principale avec coin cuisine ( 2 plaques électriques, frigo, placard)[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?