Aveyron : la Région fait du cousu main pour être au chevet des transports scolaires

Abonnés
  • La Région a assuré que le transport scolaire sera bien maintenu à Cassagnes-Bégonhès comme partout en Aveyron.
    La Région a assuré que le transport scolaire sera bien maintenu à Cassagnes-Bégonhès comme partout en Aveyron. Midi Libre - EVA TISSOT
Publié le

Pointée du doigt par des collèges privés en difficulté en Aveyron dont celui de Cassagnes-Bégonhès, la Région a assuré que le transport scolaire sera bien maintenu pour les prochaines années concernant cet établissement.
 

Le point de départ émane du transfert des compétences du Département à la Région concernant les transports scolaires. Ces derniers, pour être effectués et financés par la Région, les élèves doivent obligatoirement fréquenter l’établissement auquel ils sont rattachés par la carte scolaire mise en place par le Département et l’Éducation nationale. Or, des collèges privés, sept comptabilisés dans le département ont soulevé la problématique dont celui de Cassagnes-Bégonhès comptant 40% d'enfants en provenance des communes avoisinantes, de la perte de la gratuité et de l'arrêt du bus scolaire sur leur secteur, avec le risque pour l'établissement d'une perte d'effectifs pouvant conduire à sa fermeture.

Conscient que l'éducation est le socle de la démocratie, la Région par la présence de Stéphane Bérard et Christine Sahuet, conseillers régionaux, a tenu une réunion vendredi dernier en conviant autour de la table les représentants Nicolas Senes-Keller, directeur de l'enseignement diocésain Aveyron-Lot, Marie-Christine Coulomb, directrice du collège Sainte-Marie de Cassagnes-Bégonhès, Mathieu Baldit, chargé de mission des collèges de l'enseignement diocésain en Aveyron et Olivier Surel, délégué général du comité régional de l'enseignement catholique d'Occitanie pour rappeler les engagements de la Région et trouver une solution pour la desserte du collège privé de Cassagnes. "Dès 2017, la Région a su déployer un service de qualité sur l'ensemble de l'Aveyron. Cela permet de transporter chaque jour, plus de 12250 élèves fréquentant les établissements publics et privés", rappellent les conseillers régionaux, tout en précisant : "Les très nombreuses dérogations jusqu'alors établies pouvaient dégrader les équilibres en matière d'effectifs comme en matière de transport scolaire. C'est pourquoi la Région a progressivement rétabli l'application du règlement en vigueur, garantissant une égalité de traitement des élèves." 

Concrètement, le service de transport actuel sera maintenu pour les prochaines années concernant le collège privé de Cassagnes-Bégonhès, s'accompagnant d'un travail de refonte de la carte scolaire pour continuer à travailler sur cette desserte. En effet, la Région entend proposer du cousu main avec une desserte au plus près de la réalité du terrain. "Dans certains cas, des dérogations sont encore nécessaires pour coller au maximum aux réalités géographiques du département, l'implantation des collèges et lycées n'étant pas la même que l'on vive en Aubrac, dans le Levézou ou le Villefranchois." Ces demandes sont alors examinées par la Commission départementale des transports scolaires (CDTS), regroupant élus régionaux, départementaux, représentants des maires, transporteurs, de l'Education nationale et des parents d'élèves qui rend son avis à l'unanimité pour décider ou refuser d'accorder ces dérogations. 

La région la moins chère de France

En attendant, la Région a rappelé son implication financière sur les transports scolaires pour favoriser le pouvoir d'achat des familles aveyronnaises, qui fait même d'elle la moins chère de France. "C'est ainsi que la majorité régionale a fait le choix de baisser fortement le coût des transports scolaires. De 130€ par an en Aveyron, c'est aujourd'hui la gratuité des transports pour les élèves fréquentant leur établissement de secteur qui prévaut. Plus de 12000 élèves bénéficient en 2002 de la gratuité du transport scolaire en Aveyron et pour les autres familles, le coût des transports scolaires est passé de 444€ à 195€ par an, soit une baisse de plus de 55% du tarif", ont conclu les conseillers régionaux. 

À l’issue de cette réunion qui a permis de rassurer sur le devenir du collège privé de Cassagnes-Bégonhès, il a été convenu d'un nouveau temps d'échanges avec les représentants de l'enseignement catholique d'Aveyron. Ainsi, une réunion technique entre les services de la Région et ceux du Département se tiendra cette semaine pour engager un travail de fond. D'autant que l'Aveyron doit faire face à des baisses significatives de ces effectifs à l'entrée au collège en particulier.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?