Pour dîner dans ce restaurant new-yorkais, il faudra posséder des NFT

  • Les NFT du Flyfish Club représentent des thons jaunes ainsi que différentes variétés de sushis et de sashimis, en référence à la carte marine du restaurant. Les NFT du Flyfish Club représentent des thons jaunes ainsi que différentes variétés de sushis et de sashimis, en référence à la carte marine du restaurant.
    Les NFT du Flyfish Club représentent des thons jaunes ainsi que différentes variétés de sushis et de sashimis, en référence à la carte marine du restaurant. Courtesy of OpenSea
Publié le

(ETX Daily Up) - Il faut souvent montrer patte blanche pour obtenir une réservation dans certains des restaurants les plus exclusifs du monde. Les propriétaires du Flyfish Club veulent, eux, que vous leur montriez vos NFT... Une initiative qui pourrait relancer le secteur de la restauration. Décryptage.

Le Flyfish Club ne doit pas ouvrir ses portes avant 2023 mais il fait déjà parler de lui auprès des fins gourmets les plus technophiles. Ce restaurant de fruits de mer offrira à ses clients "des vues emblématiques de la ville de New York", selon une vidéo promotionnelle.

Si sa localisation exacte n'a pas encore été révélée, les gérants de l'établissement ont annoncé qu'il ne sera accessible qu'aux détenteurs de NFT, ces actifs numériques qui font fureur dans le monde des cryptomonnaies. Mais pas de n'importe quel NFT : uniquement ceux du Flyfish Club. Ils sont actuellement disponibles à l'achat sur la plateforme spécialisée OpenSea, pour des montants allant jusqu'à 551 éthers (environ 1,8 million de dollars).

Ces NFT représentent des thons jaunes ainsi que différentes variétés de sushis et de sashimis, en référence à la carte marine du Flyfish Club. Ces objets numériques sont classés en deux catégories, selon la publication spécialisée Nation's Restaurant News. La première, qui est la plus accessible, offre la possibilité d'accéder à la salle principale du restaurant ainsi qu'au bar à cocktails. La seconde et plus exclusive permet à son détenteur de se restaurer dans une salle spéciale où officie un maître sushi de renommée internationale.

La restauration se tourne vers les cryptomonnaies

S'il sera nécessaire de présenter son NFT Flyfish Club pour accéder au restaurant, les clients devront, toutefois, s'acquitter de leur repas. Et pas en cryptomonnaie, mais bien en dollars.

Le restaurant new-yorkais est le dernier projet en date du groupe de restauration VCR Group. Pour David Rodolitz, cofondateur de Flyfish Club, ce modèle économique autour de l'adhésion via les NFT est une véritable opportunité pour le secteur de la restauration. "Nous aimons la nourriture et les boissons, mais il s'agit d'un modèle économique très difficile. Le secteur est très compétitif, que ce soit en raison de l'augmentation des loyers, du salaire minimum et des coûts de la main-d'œuvre, c'est tout simplement très difficile, la marge est très faible", a-t-il déclaré à Nation's Restaurant News. "Il y a une limite à ce que l'on peut faire payer au consommateur et on en arrive à un point où le modèle [économique] n'est pas viable".

Le Flyfish Club est le premier établissement de restauration au monde à se présenter comme "un restaurant NFT". Toutefois, d'autres tables multiplient les initiatives pour surfer sur l'engouement autour des jetons non fongibles, et plus généralement autour des cryptomonnaies. La chaîne Wings and Rings offre depuis peu la possibilité à ses franchisés de régler une partie de leurs frais en bitcoin. Un choix dans l'air du temps puisque 16% des Américains déclarent avoir déjà investi, échangé ou utilisé des monnaies virtuelles, selon l'institut Pew Research Center.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?