En Aveyron, de l'école au collège, le Département trace une nouvelle carte scolaire

Abonnés
  • Arnaud Viala et Magalie Bessaou : « Ce travail s’insère dans la politique en faveur de la jeunesse que souhaite le Département ».
    Arnaud Viala et Magalie Bessaou : « Ce travail s’insère dans la politique en faveur de la jeunesse que souhaite le Département ». C.C.
Publié le

Le Département vient d’établir une nouvelle carte scolaire des collèges, «plus cohérente et plus proche des attentes des familles», pour un maillage du territoire plus équilibré concernant les établissements du second degré.

Simplifier la vie des familles, tel a été en premier lieu l’objectif du Département qui, souhaitant rester fidèle à son engagement de campagne en juin 2021, vient de refaire la carte scolaire des collèges. Une carte, datant de 2009 qu’il convenait de recalibrer pour remettre au goût du jour une sectorisation devenue « obsolète ». En d’autres termes, les enfants scolarisés au primaire doivent pouvoir trouver, dans une proximité réaffirmée, le collège qui leur correspond, qui correspond aussi aux transports scolaires qui les y conduisent dans une meilleure cohérence.

Travail de fond avec les maires

Un travail de fond, entrepris dès ce début janvier (lire notre édition du 10 janvier), désormais accompli pour l’essentiel, sous l’égide de Magalie Bessaou, vice-présidente du conseil départemental en charge, notamment, des collèges : 17 réunions avec les maires « pour rassembler les acteurs du territoire et dessiner une nouvelle carte », soit quelque 250 maires venus débattre de la meilleure orientation possible entre écoles et collèges pour les élèves de 41 établissements du second degré, 21 publics et 20 privés.

Et si le Département n’a en charge que le secteur public, « la coexistence avec le privé permet aussi d’avoir un maillage pertinent du territoire et une offre diversifiée pour les familles », rappelle Arnaud Viala, président du Département. D’ailleurs, ce travail de fond a été conduit conjointement avec la Direction des services de l’Éducation nationale en Aveyron et la direction départementale de l’enseignement diocésain.

Proximité et taille humaine des collèges privilégiée

Cette nouvelle carte et ce nouveau fléchage des élèves du premier vers le second degré obéissent à un constat : l’Aveyron va perdre 1 000 élèves dans les cinq prochaines années, selon les statistiques. Et si aucun établissement n’est à ce jour en difficulté selon l’élue du conseil départemental, « cette sectorisation permet d’assurer une nécessaire continuité », convient Magalie Bessaou, « avec des établissements de proximité, de petite taille, correspondant à la physionomie du Département », ajoute le président Viala.

Cette nouvelle carte doit également tordre le cou à la pratique des dérogations, les élèves d’une commune étant scolarisés dans les collèges au plus proche de souhaits de leurs parents, ou des habitudes indépendantes des règles (de plus en plus strictes) imposées par l’Éducation nationale. Ce recadrage « permet de mettre un transport en face des besoins de chaque élève, pour que chacun d’entre eux demeure un ayant droit de ce transport », plaide Magalie Bessaou.

Redécoupage des communes

Le Département est parti d’une page blanche à présenter aux élus du territoire, maires et conseillers intercommunaux. « Des communes ont été amenées à découper leurs frontières pour partager leurs élèves vers deux collèges différents, note Magalie Bessaou. Un peu plus d’une vingtaine de communes sont concernées par ces redécoupages internes. Ceux-ci seront surtout bénéfiques pour les enfants. Et pour les établissements, avec un nombre d’élèves par classe, plus équilibré et plus cohérent ».

Phase de transition

Les parents seront informés avant la rentrée 2022 pour savoir vers quel collège les enfants entrant en sixième devront s’orienter. Pour ceux qui sont déjà scolarisés dans le second degré, ils bénéficieront d’une phase de transition « pour ne pas changer de collège en cours de scolarité jusqu’à ce qu’ils quittent l’établissement pour aller au lycée ».

Au final, ce sont environ 20 % de changements qui sont consignés dans cette nouvelle carte, à l’exemple de la vaste commune de Rodelle dont les élèves du primaire étaient officiellement orientés vers le collège Jean-Moulin de Rodez. Or, « aucun ou presque n’y allait. Ils partaient au collège soit à Marcillac, soit à Espalion », selon leur lieu de résidence sur la commune. Désormais, ces dérogations n’auront plus lieu d’être. Certainement au grand soulagement des familles.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

246 €

Une pièce principale avec une kitchenette plaque vitro, frigo, une salle d'[...]

323 €

Entrée avec placards, séjour avec coin cuisine équipée (éléments haut &bas,[...]

383 €

Petit sas d'entrée, une chambre avec placard, pièce principale avec kitchen[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?