Covid-19 : un pharmacien soupçonné d'avoir détourné 18 millions d'euros en facturant des tests fictifs

  • Un pharmacien est soupçonné d'avoir facturer plus de 3 millions de faux tests et d'avoir escroquer la CPAM.
    Un pharmacien est soupçonné d'avoir facturer plus de 3 millions de faux tests et d'avoir escroquer la CPAM. Pixabay -
Publié le

En facturant plus de 3 millions de faux tests antigéniques, un pharmacien est soupçonné d'avoir détourné environ 18 millions d'euros entre septembre et décembre 2021.

Cette escroquerie de très grande ampleur a fini par se faire remarquer. D'après les informations du Parisien, un pharmacien parisien aurait détourné 18 millions d'euros de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) en se faisant rembourser des tests Covid-19 inexistants entre septembre et décembre 2021.

Le pharmacien serait à la tête de plusieurs officines dans la capitale. Il a été mis en examen le 17 décembre pour escroquerie et blanchiment en bande organisée, faux et usage de faux.

A lire aussi : Covid-19 : "on a des raisons d'être optimistes", juge le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal

Une deuxième pharmacie dans le viseur

Au total, le pharmacien parisien aurait facturé plus de 3 millions de tests antigéniques à la CPAM, déclarant ensuite les avoir vendus à des professionnels de santé. 

Les enquêteurs sont remontés jusqu'à de faux bons de commande, et la police judiciaire aurait saisi 800 000 euros en liquide au moment d'interpeller le suspect, rapporte Le Canard Enchaîné.

À Paris, une deuxième pharmacie est soupçonnée d'escroquerie pour un préjudice grimpant à 4 millions d'euros. Un praticien a été placé en garde à vue au début du mois de janvier puis remis en liberté.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?