Arnaud Tranchard, la possibilité d’une île

Abonnés
  • Arnaud, sur une des nombreuses plages de Nouvelle-Calédonie. @AT Arnaud, sur une des nombreuses plages de Nouvelle-Calédonie. @AT
    Arnaud, sur une des nombreuses plages de Nouvelle-Calédonie. @AT
Publié le

Globe-trotter insatiable, Arnaud Tranchard a finalement posé ses valises à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Infirmier depuis deux ans, sur l’archipel de Micronésie, le Ruthénois conjugue au présent ses passions pour la vie et l’aventure.

Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie." Pour qui, comme lui, n’a jamais considéré la vie que comme un voyage, la citation de Lamartine a toujours fait sens. Installé en Nouvelle-Calédonie depuis bientôt deux ans, le Ruthénois Arnaud Tranchard a encore la bougeotte. Pour lui, le meilleur des voyages est à venir, et si le Covid a mis en sommeil ses envies d‘ailleurs, la suite n’est pas écrite.

Infirmier à Nouméa, Arnaud a d’abord pris la route. Celle des récits d’aventure qui ont accompagné sa jeunesse. L’idée première : "voir du pays". Dans son cas, des pays, tant l’appétit pour l’ailleurs est chez lui un puissant moteur.

Après avoir succombé aux charmes de l’Asie au sortir de son école d’infirmier, le Ruthénois a pointé vers l’horizon toujours plus à l’Est. Cap sur la Nouvelle-Zélande. Après un an de voyage sur l’île du Nord et sa sœur du Sud, le professionnel de santé fait finalement escale à Nouméa.

"Je n’avais, j’avoue, pas très envie de rentrer en France. J’ai profité de l’invitation d’une amie à Nouméa pour prolonger le voyage. Mais il fallait aussi que je travaille" reconnaît Arnaud dont la tirelire, sans être cassée, se fissure inexorablement.

En quelques coups de fil, le voilà embauché à l’hôpital local de Nouméa. Le début d’une grande aventure avec la Mélanésie qui s’interrompt quelques mois. Le temps pour Arnaud de retrouver ses pénates. Le passage en France sera de courte durée pour le Ruthénois qui décide très vite de retrouver l’archipel. "J’avais toujours cette envie de voyager. Besoin de repartir. Nouméa est devenue mon point de chute."

En alerte

De ce caillou perdu dans le Pacifique, Arnaud fait la plaque tournante de ses explorations : les îles Fidji, Salomon, Vanuatu… Des noms évocateurs et des spots de rêve pour le triathlète confirmé qui troque bientôt la grimpette pour la glisse. Surf, kite et voile faisant désormais partie de son quotidien, à nouveau perturbé par la pandémie mondiale.

Épargnée jusqu’en septembre 2021 par l’épidémie de Covid-19, la Nouvelle-Calédonie est entrée dans une "deuxième vague" ont annoncé, jeudi, les autorités sanitaires de l’archipel français, où de nouvelles mesures vont entrer en vigueur dès lundi. "Depuis les trois premières semaines de confinement, en tout début de pandémie, nous étions plutôt privilégiés. Certains avaient simplement l’impression de vivre un peu dans une prison dorée. Sans Covid mais sans pouvoir, non plus, quitter l’île sous peine de ne pas avoir le droit de revenir ou d’être placé en quatorzaine", explique Arnaud. Mise à mal par l’allègement des mesures de confinement, cette relative tranquillité n’est plus.

"Depuis le passage de la durée de quatorzaine de 14 à 7 jours, nous savions que le virus allait rentrer à nouveau sur l’île. Mais les hôpitaux ont eu le temps de se préparer. Nous ferons face". Les derniers chiffres lui donnent raison. L’archipel du sud du Pacifique a été placé en phase d’alerte 3 (sur 4 niveaux) alors que le taux d’incidence a plus que doublé entre lundi et jeudi, passant de 212 cas pour 100 000 personnes à 476, selon un bulletin des autorités sanitaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?