La tension oculaire, qu’est-ce c’est ?

  • La tension oculaire, qu’est-ce c’est ?
    La tension oculaire, qu’est-ce c’est ?
Publié le

Pourquoi est-il important de mesurer régulièrement la tension oculaire à partir de 45 ans ? Parce qu’une tension oculaire élevée est le facteur de risque le plus important du glaucome, cette neuropathie optique progressive qui peut conduire à la cécité.

Le glaucome est une maladie sournoise, qui n’entraîne pas ou peu de signes cliniques. D’où l’importance d’un suivi régulier chez l’ophtalmologiste, à partir de la quarantaine. En effet, les facteurs de risques de la survenue du glaucome sont connus : hérédité et avancée en âge. Dans l’immense majorité des cas, une tension trop élevée dans l’œil est présente.

C’est précisément la mesure de cette tension intra-oculaire qui permettra au spécialiste d’évaluer le risque de glaucome. En pratique, il mesure cette tension avec un tonomètre, un appareil qui envoie un petit souffle d’air dans l’œil) ou après l’application d’un cône à la surface de l’œil, préalablement insensibilisé par un collyre anesthésiant. Si la tension mesurée est inférieure à 21 mmHg (millimètres de mercure), tout va bien. Si elle est supérieure, votre tension oculaire est trop élevée.

Traitement au collyre

Comment s’explique cette augmentation de la tension ? Elle est mécanique, expliquent les spécialistes du CHU de Lyon : "pour que l’œil garde son volume, du liquide (…) est constamment produit (…) et évacué par un filtre situé entre l’iris et la cornée (…). Si le filtre s’encrasse, le liquide s’accumule dans l’œil mais n’est pas évacué et la tension grimpe". Si elle n’est pas repérée à temps, cette montée de la tension oculaire finit par abîmer le nerf optique, qui envoie les informations visuelles au cerveau, et altère le champ visuel.

Lorsque la tension intra-oculaire est trop élevée, des examens supplémentaires comme le fond d’œil sont effectués. Et dès lors que le diagnostic de glaucome est confirmé, un traitement est mis en place. Il ne consiste pas à soigner le glaucome – pour lequel il n’existe pas de traitement spécifique – mais à ralentir sa progression en faisant baisser la tension intra-oculaire.

Contenu dans un collyre, le médicament "augmentera la quantité de liquide drainée hors de l’œil ou diminuera la quantité de liquide produite par votre œil", explique l’Institut ophtalmique Nord de France. Ce qui aura pour effet de diminuer la tension. Ces traitements sont généralement suffisants pour prévenir les lésions irréversibles du nerf optique. Dans certains cas cependant, le recours au laser ou à la chirurgie s’avère nécessaire.

A noter : Le glaucome touche environ 2% de la population au-delà de 45 ans. A partir de cet âge, il est conseillé de consulter son ophtalmologiste tous les deux ans afin d’effectuer ces mesures.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?