Bibliothèques de Paris : des livres contre les sexismes

  • Dans le sport, en milieu professionnelle ou la vie quotidienne, la femme est soumises aux violences verbales. Dans le sport, en milieu professionnelle ou la vie quotidienne, la femme est soumises aux violences verbales.
    Dans le sport, en milieu professionnelle ou la vie quotidienne, la femme est soumises aux violences verbales.
Publié le

Après la vague Me too, les différents scandales dans les domaines du cinéma notamment, il est temps de prendre un peu de recul sur ces questions. Quoi de mieux que la lecture pour une réflexion posée. À l’occasion de la journée nationale contre le sexisme, célébrée chaque année le 25 janvier, voici une sélection de  plusieurs livres féministes essentiels, tous disponibles dans les bibliothèques municipales parisiennes.
Bonne lecture !

 

Rage against the machisme"

de Mathilde Larrère

Avec érudition et humour, l'historienne passe en revue les grandes étapes des luttes féministes depuis la Révolution française, du Code civil à la lutte contre les violences sexuelles, et les figures clés qui ont incarné ces conquêtes, de Louise Michel à Gisèle Halimi. À l’histoire, le livre mêle des récits, des documents d’époque, des chansons et des slogans, reflétant l’ardeur et la détermination de celles qui n’acceptent pas l’inégalité des sexes, montrant combien elles se tiennent la main au-delà des siècles.

 

"Du sexisme dans le sport"

de Béatrice Barbusse

"Retourne faire la vaisselle et du tricot"; "qu’elles s’occupent de leurs casseroles"; "on dirait un tir de femme enceinte"… Des phrases fréquentes dans le monde du sport, où le machisme règne parfois en maître. Du sexisme ordinaire, touchant d’ailleurs femmes comme hommes, aux violences sexuelles, de la question d’une "nature masculine" du sport à celle de la féminité des sportives et des actrices du sport, l’ancienne handballeuse et sociologue Béatrice Barbusse décrypte et analyse pas à pas la réalité de l’ancrage du sexisme dans ce milieu.

 

"Contre les publicités sexistes" 

de Sophie Pietrucci, Chris Vientiane et Aude Vincent
 

Soumise aux normes aliénantes d’une beauté stéréotypée, symbole du plaisir sexuel, ou encensant la ménagère passive cantonnée dans sa cuisine, l’image des femmes n’a jamais été autant instrumentalisée. A partir de dix ans de lutte au sein du collectif contre le publisexisme, trois militantes féministes proposent leurs réflexions sur la publicité et les clichés sexistes que celle-ci véhicule, contribuant ainsi puissamment à la construction des normes de genres et à la conservation d'un modèle social dominé par la figure patriarcale.

 

 

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?