Auto : le duo aveyronnais Théron - Desangles heureux malgré son échec au rallye Monte-Carlo

Abonnés
  • Nicolas Théron et Yanis Desangles ont vécu des beaux moments.
    Nicolas Théron et Yanis Desangles ont vécu des beaux moments. DR
Publié le

Même si Nicolas Théron et son pilote Yanis Desangles, tous deux Aveyronnais, ont été contraints à l’abandon lors de la dernière étape du rallye Monte-Carlo, ils garderont un bon souvenir de leur participation.

Malgré la déception vécue au Monte-Carlo (20-23 janvier), remporté par Sébastien Loeb, le copilote Nicolas Théron, en duo avec Yanis Desangles, lui aussi Aveyronnais, n’a pas perdu son humour : "C’est déjà mieux que l’an dernier puisque nous avions abandonné le samedi sur problème mécanique. Cette année, nous faisons une journée de plus. Mais ça nous oblige à revenir l’année prochaine car il faudra bien la franchir cette ligne d’arrivée."

"Une ambiance incroyable"

"Même si c’est rageant, nous avons vécu une super expérience, retient-il. Vivre la nuit du Turini avec un monde fou sur les spéciales, c’est magique. C’est la première fois que je vois autant de monde sur les bords d’une spéciale en rallye. Tous ces feux de camp allumés par les spectateurs, ça crée une ambiance incroyable."

Et même si cette année, le rallye n’a pas été aussi enneigé que les précédents, la difficulté était bien au rendez-vous. "Il fallait se méfier. S’il y avait peu de neige, hormis 4 ou 5 km sur une spéciale, l’humidité et les plaques de verglas étaient quand même là." Avant d’être contraint à l’abandon sur un bris de cardan consécutif à une erreur de trajectoire, l’équipage pointait à la 34e place du général. "Après une mise en route un peu difficile le jeudi, nous avons trouvé notre rythme pour enchaîner deux belles journées, surtout que l’auto a très bien marché, sourit le Saint-Christophorois. Nous étions à notre place car il y avait un très gros plateau dominé de main de maître par les deux Sébastien (Loeb et Ogier)." Un plateau que Nicolas Théron et son binôme capdenacois ont pu côtoyer dans les parcs fermés : "Croiser tous ces pilotes, même les jeunes en devenir qui courent en WRC 2 et WRC 3, c’est vraiment intéressant."

Le rallye de Finlande dans le viseur

Maintenant, place au championnat de France terre pour l’équipage de la Skoda Fabia R5. "Cette année, nous allons débuter à Villeneuve par le Terre des Causses", précise le copilote. Mais le duo a un petit projet dans le coin de la tête : "Si le Covid ne vient pas interrompre la saison et que nous pouvons rouler un peu sur terre pour nous préparer, nous aimerions participer au rallye de Finlande cet été (épreuve du championnat du monde qui se déroule en août et intégralement sur terre)."

En attendant, Nicolas Théron, qui est également président de l’Association du rallye du vallon de Marcillac, donne rendez-vous pour le Marcillac 2022, épreuve d’ouverture de la saison aveyronnaise, du 25 au 27 mars. "Nous ouvrons les inscriptions lundi et espérons avoir un beau plateau pour une épreuve renouvelée à plus de 60 %."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Serge Carrière
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Christophe-Vallon

265000 €

Je vous invite à découvrir le rayon de soleil de Saint Christophe-Vallon.. [...]

330000 €

Spécial investissement . Ensemble immobilier composé de trois appartement e[...]

90610 €

Idéalement situé, sur un axe très passant entre Rodez et Decazeville, ancie[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Christophe-Vallon
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?